Retour

Abélia

Petit et bel arbuste offrant une jolie floraison de petites clochettes roses ou blanches durant l’été. Il trouve facilement sa place dans les petits jardins et s'accommodera d'un pot en terrasse.

Nom commun : Abélia
Nom latin : Abelia spp.
Famille : Caprifoliacées
Catégorie : Arbuste
Plantes nécessitant une taille régulière.
A tailler

L'abélia est un arbuste intéressant pour sa floraison rose abondante et son feuillage persistant, cireux. Il demande peu d’entretien, ne craint pas les maladies et sa rusticité lui permet de supporter le froid de l’hiver. Installez-le au soleil, à l’abri du vent, dans une terre drainée, fraîche, pour un développement rapide.

Type de plante Arbuste
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 100 - 240
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 6
Granulométrie 4
Besoins en eau 4
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation. Après, vous n'aurez à vous soucier d'arroser que si votre abélia est en pot : en dehors de ces conditions, l'abélia se débrouillera seul, voire supportera mieux un sol sec qu'un sol humide.

Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation. Après, vous n'aurez à vous soucier d'arroser que si votre abélia est en pot : en dehors de ces conditions, l'abélia se débrouillera seul, voire supportera mieux un sol sec qu'un sol humide.

Pailler

Paillez si vous le pouvez votre Abélia à l'automne ou au printemps, avec du broyat de bois - pas de résineux, si possible. A défaut, prenez des feuilles sèches.

Tailler

La croissance rapide de l’abélia implique une taille sévère en fin d’hiver les premières années puis une taille douce, plus légère en mars. Il supporte si besoin un recépage - c'est à dire une taille radicale au pied ! Vous pouvez la pratiquer, notamment si la forme de votre abélia ne convient pas, ou si trop de branches ont souffert du gel : ll repartira de plus belle !

Planter

Plantez l'abélia plutôt à l'automne, au soleil ou en mi-ombre, en terre légère et pas trop humide, et à l'abri du vent. Le terrain doit être bien drainé. Attention en choisissant : certaines variétés sont plus rustiques que d'autres. Plantez dans un trou au moins deux fois plus gros que la motte. Bassinez les racines avant la plantation, cela améliorera grandement les chances de reprise, quel que soit le conditionnement. Vous pouvez former une cuvette autour du pied, qui servira à l'arrosage pendant les premiers mois. Tassez bien la terre autour des racines (n'hésitez pas à utiliser tout le poids du corps). Arrosez bien copieusement, jusqu'à remplir la cuvette de plantation.