Retour

Actinidia - arbre à kiwi

Contrairement à ce que l’on pense parfois, le kiwi est une grimpante qui pousse très bien sous nos latitudes, et produit sans souci !

Nom commun : Actinidia - arbre à kiwi
Nom latin : Actinidia spp.
Famille : Actinidiacées
Catégorie : Fruitier

L'Actinidia appartient à la famille des Actinidiacées : c'est le genre auquel appartiennent les espèces de kiwi. La plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. L'Actinidia fleurit au printemps, et on récolte les kiwis en automne et en hiver. Il requiert un sol amendé, riche, et préférera une situation abritée et ensoleillée ! Pour obtenir des fruits, il faut associer des pieds mâles et des pieds femelles, ou planter un hybride auto-fertile.

Type de plante Fruitier
Végétations Vivace
Autres noms kiwi,kiwitier,arbre kiwi
Hauteur à maturité 150 - 500
pH 7 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 6
Granulométrie 4
Besoins en eau 4
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Planter

Plantez le kiwi de préférence au printemps, surtout dans les régions aux hivers rigoureux et froids. En zone plus tempérée, vous pourrez aisément planter votre kiwi à l’automne, en évitant malgré tout les périodes de gel. Le kiwi aime les situations ensoleillées même si une ombre légère l’après-midi peut lui convenir. Privilégiez un endroit abrité des vents dominants ! Le kiwi nécessite une terre riche, amendée, bien drainée. Ce qui est compliqué avec le kiwi, c'est d'obtenir une bonne pollinisation - sans quoi, pas de fruits ! Vous devrez planter 1 pied mâle pour 2 à 6 pieds femelles, et espérer que le vent - et les abeilles ! - vous soient favorables. Dans tous les cas, soyez patient : les premiers kiwis n’arriveront qu’au bout de plusieurs années, en général 4 à 5 ans minimum. La distinction entre pied mâle et femelle se fait en regardant les fleurs : le pied mâle a des fleurs blanc crème, avec de nombreuses étamines jaune dorées, alors que les fleurs du pied femelle sont blanches et comportent 20 à 30 styles portés directement par l’ovaire. Le pied mâle est plus florifère que le pied femelle. Si vous plantez en pot, prévoyez-en un d'au moins 50 litres.

Récolter

Les kiwis sont mûrs lorsque leur chair cède légèrement sous la pression des doigts. Cueillez-les au fur et à mesure de vos besoins. Lorsqu’arrivent les premières gelées, récoltez ce qui reste car ces fruits ne résistent pas au froid. Pour que le kiwi se conserve le plus longtemps possible, cueillez-le à l'aide de ciseaux en conservant une partie du pédoncule. Vous conserverez les fruits qui ne sont pas arrivés à complète maturité dans une pièce à une température de 5 °C.

Identifier

Actinidia est un genre de plantes de la famille des Actinidiaceae - une liane qui donne le fruit nommé kiwi ! Plusieurs espèces produisent des kiwis comestibles. Parmi les plus connues, on trouve Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse, Actinidia chinensis dont les fruits ont la peau lisse, Actinidia arguta, le kiwaï ou kiwi de Sibérie...

Tailler

La taille joue un rôle important dans la fructification de votre actinidia, et donc de votre future récolte! Taillez après la fructification, en général de décembre à février mais en évitant les périodes de gel. Gardez une branche, la plus vigoureuse, qui deviendra la charpente et le tronc principal. Taillez les branches secondaires qui ont donné des fruits en laissant toujours 3 à 4 yeux. Durant l’été, vous pouvez éventuellement pratiquer une taille - douce ! - de fructification. En juillet, lorsque les fruits sont présents mais à peine plus gros qu’une cerise, sur chaque nouvelle pousse, taillez en conservant 4 ou 5 yeux maximum.

Pailler

En climat frais, protégez le pied de votre kiwi d’une bonne couche de paillage, surtout les premières années ! Et dans tous les cas, renouvelez le paillage, au printemps, dès le sol correctement réchauffé.

Arroser

Le kiwi a de gros besoin en eau, surtout durant les premières années suivant la plantation. Arrosez régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs.

Tailler

La taille joue un rôle important dans la fructification de votre actinidia, et donc de votre future récolte! Taillez après la fructification, en général de décembre à février mais en évitant les périodes de gel. Gardez une branche, la plus vigoureuse, qui deviendra la charpente et le tronc principal. Taillez les branches secondaires qui ont donné des fruits en laissant toujours 3 à 4 yeux. Durant l’été, vous pouvez éventuellement pratiquer une taille - douce ! - de fructification. En juillet, lorsque les fruits sont présents mais à peine plus gros qu’une cerise, sur chaque nouvelle pousse, taillez en conservant 4 ou 5 yeux maximum.

Arroser

Le kiwi a de gros besoin en eau, surtout durant les premières années suivant la plantation. Arrosez régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs.

Multiplier

Vous pouvez multiplier votre arbre à kiwi par marcottage... c'est facile ! Choisissez une branche basse, vigoureuse et saine. Creusez au pied, un trou d’une vingtaine de centimètres. Arquez la branche pour l’amener au niveau du sol, en prenant garde de ne pas la casser. Enterrez la branche sur une longueur de 15 à 20 cm, après avoir effeuillé cette partie, sous 5 à 10 cm de terre. Pour la maintenir en place, disposez quelques petits arceaux réalisés avec du fil de fer. Relevez verticalement l’extrémité de la branche et attachez-la à un tuteur. N’oubliez pas d’étiqueter les pieds pour les reconnaître lorsque vous ferez le sevrage ! Arrosez enfin abondamment. Le sevrage se fait lorsque la plante est bien enracinée, en général au début du printemps. Pour cela, coupez la branche juste à l’endroit où elle entre dans le sol, et arrachez la nouvelle plante avec précaution, à l’aide d’une fourche-bêche.

Fertiliser

Le kiwi a besoin d’un sol assez fertile pour bien se développer. Apportez en fin d’hiver un peu de compost, ou à défaut un engrais organique type granulés - en pensant bien durant toute l'opération que vraiment, il faudrait faire un compost -, à incorporer en griffant la surface.

Palisser

Le kiwi est une liane qui ne s’accroche pas seule ! Prévoyez donc un treillis, une pergola ou tout autre support permettant à la liane de grimper, et surveillez son développement pendant toute la croissance.