Retour

Avocatier

A partir d'un noyau, pour amuser les enfants !

Nom commun : Avocatier
Nom latin : Persea americana
Famille : Lauracées
Catégorie : Arbuste
Plantes nécessitant une taille régulière.
A tailler

L'avocatier - Persea americana - est une espèce d'arbre fruitier de la famille des Lauracées, originaire du Mexique et d'Amérique centrale. Il est notamment cultivé pour ses fruits, les avocats, riches en lipides, consommés comme légumes. Il aime un sol riche, bien drainé, neutre, au soleil ou à mi-ombre.

Type de plante Arbuste
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 50 - 1500
pH 6 - 6
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 5
Besoins en eau 5
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 8b
Protéger

Si votre avocatier est en extérieur - ce qui n'est possible que dans les régions très douces - protégez-le par un paillis épais au sol et un voile d'hivernage. Dans le sud de la France, en zone USDA 8b (sud de Nîmes),on peut voir des avocatiers âgés de plusieurs dizaines d'années ; en zone protégée ils fleurissent et peuvent même porter quelques fruits.

Sortir

Votre avocatier a besoin d’un maximum de lumière : si vous le pouvez, sortez le l'été pour le laisser profiter du soleil ! Trouvez lui en emplacement bien abrité - il détesterait les courants d'air.

Arroser

Vous veillerez à maintenir le substrat légèrement humide, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier sera grand, moins ses besoins en eau seront importants ! Trop d’eau et les feuilles jauniront, pas assez et elles bruniront !

Arroser

Vous veillerez à maintenir le substrat légèrement humide, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier sera grand, moins ses besoins en eau seront importants ! Trop d’eau et les feuilles jauniront, pas assez et elles bruniront !

Identifier

L'avocatier - Persea americana - est une espèce d'arbre fruitier de la famille des Lauracées, originaire du Mexique et d'Amérique centrale. Il est notamment cultivé pour ses fruits, les avocats, riches en lipides, consommés comme légumes. C'est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre quinze mètres de hauteur dans son milieu naturel ! Sa cime est ample et touffue, son tronc est recouvert d'une écorce grisâtre et crevassée. Les feuilles alternées de 12 à 25 cm de longueur sont simples, ovales et de couleur vert foncé. Elles tombent tous les ans, mais après que l'arbre a déjà formé son nouveau feuillage annuel : l'avocatier reste donc vert en permanence.

Rentrer

Avant les premières gelées, rentrez votre avocatier s'il est en extérieur. Placez le près d'une fenêtre bien orientée !

Arroser

Vous veillerez à maintenir le substrat légèrement humide, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier sera grand, moins ses besoins en eau seront importants ! Trop d’eau et les feuilles jauniront, pas assez et elles bruniront !

Tailler

Aucune taille n’est nécessaire au début car elle retarderait alors l’entrée en production. Vous pouvez supprimer le bois ou les feuilles mortes, et éliminer les gourmands éventuels - ce sont les pousses qui sortent de terre toutes seules ! - et qui risquent de "fatiguer" la plante mère, surtout en pot. Rien ne vous empêche d'essayer de les faire reprendre, doucement dans un verre d'eau...

Surveiller

Votre avocatier peut être sujet à deux maladies : Phytophthora cinnamom, qui est un champignon, et les classiques araignées rouges. Phytophthora cinnamomi se développe en présence d’humidité et de température élevée, entre 27 et 30°C. Les premiers signes de la maladie sont le flétrissement et le jaunissement des feuilles, qui restent cependant sans tomber sur la plante. Aérez la plante, et traitez éventuellement avec une solution d'eau additionnée de bicarbonate de soude (5g/litre) et d'un peu de savon noir. Les araignées rouges sont en fait des acariens qui se nourrissent des cellules des feuilles : les piqûres de ces araignées donnent une couleur gris-plombé aux feuilles. Vaporisez les feuilles régulièrement avec de l’eau, car ces araignées détestent l’humidité !

Planter

Choisissez un ou plusieurs beaux noyaux, de bonne taille et qui n’ont pas été écorchés lors de leur ouverture. Nettoyez-les doucement, à l’eau claire, en retirant toute la chair restante. Trempez-les pendant une demi-heure environ dans l’eau chaude, entre 35 et 40°. Faites-les sécher plusieurs heures dans un endroit sec et aéré. Plantez ensuite 3 allumettes ou cure-dents autour d'un noyau et posez-le sur un verre sans qu’il ne le touche, la partie pointue vers le haut et remplissez le verre d’eau en immergeant la partie basse. Changez l’eau régulièrement. Au bout de quelques semaines, les racines auront atteint 1 ou 2 cm : vous pourrez alors planter le noyau dans un pot en terre cuite, rempli de terreau. Vous arroserez régulièrement, au début, pour maintenir le substrat légèrement humide. L'avocatier est généralement très sensible au gel, mais avec certaines variétés très résistantes, vous pourrez, si vous habitez en zone suffisamment douce, planter votre avocat en extérieur : dans ce cas trouvez lui un emplacement à l'abri des vents, en le plantant le long d'un mur par exemple.

Rempoter

Tous les deux ans, rempotez votre avocatier dans un pot légèrement plus grand, empli de terreau. Grattez les racines extérieures qui tournent pour faciliter la reprise. Arrosez.

Arroser

Vous veillerez à maintenir le substrat légèrement humide, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier sera grand, moins ses besoins en eau seront importants ! Trop d’eau et les feuilles jauniront, pas assez et elles bruniront !