Retour

Azalée d'inde

L'azalée d'intérieur - qui ne dure souvent qu'une saison, sauf si vous suivez nos conseils ! C'est par ici...

Nom commun : Azalée d'inde
Nom latin : Azalea indica
Famille : Éricacées
Catégorie : Arbuste

Azalea indica est un petit arbuste au port buissonnant, appartenant à la famille des Ericacées. Cultivez la en intérieur, elle ne supporte pas le gel. Elle est souvent vendue comme plante éphémère chez les fleuristes : elle est censée fleurir quelques semaines, puis mourir. Il y a pourtant moyen de cultiver cette plante pendant de nombreuses années et même de la faire refleurir - suivez le guide !

Type de plante Arbuste
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 30 - 60
pH 4 - 6
Emplacement / Exposition
Exposition 3
Granulométrie 4
Besoins en eau 5
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Arroser

La principale exigence de l'azalée, c'est l'eau, et c'est encore plus vrai pour celles qui sont en pot ! Petit truc : observez le pied de votre azalée, car il change de couleur suivant l’humidité ! L'azalée a soif lorsque la base du tronc est de couleur claire, elle a trop d’eau lorsque le tronc est d’une couleur brune (presque noire) jusqu’aux premières feuilles, et bien arrosée lorsque le tronc est de couleur foncée sur 1 à 2 cm et pas plus. Le substrat doit rester frais, même en été, il faut donc compter avec des arrosages très réguliers, avec une eau non calcaire. A la fin de l'été, vous pourrez espacer les apports. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Si vous le pouvez, évitez une eau trop calcaire ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Multiplier

Pour multiplier les azalées, il faut bouturer ! Pas simple, résultat non garanti, mais celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois ! Nous vous proposons une bouture de rameaux semi-aoûtés. C'est quoi? Ce sont ces rameaux, au mois d'août, qui présentent une partie marron, ligneuse de bois dur, et un bois nouveau, vert et mou. A ce stade de développement, l'enracinement des tiges prélevées sera meilleur pour la reprise des boutures ! Au mois d'août, donc, après la floraison, équipez vous d'un sécateur désinfecté et bien aiguisé, d'un couteau bien tranchant ou d'un greffoir si vous en avez un, d'un mélange de terre de bruyère additionnée de sable, d'un peu d'hormone de bouturage et de pots. Préparez les pots, qui doivent être propres. Ajoutez un peu de gravier au fond pour assurer un bon drainage. Remplissez les de mélange de terre de bruyère et de sable de rivière. Prélevez une bouture de tige semi-aoûtée à l'aide du sécateur. Supprimez les fleurs sur la bouture et les boutons éventuels, coupez les feuilles à la base de la bouture. Trempez celle-ci dans de la poudre d'hormone de bouturage, et façonnez un trou dans chaque pot d'environ 3 cm de profondeur à l'aide d'un gros crayon, par exemple. Insérez la bouture en prenant soin de ne pas ôter la poudre au passage, et rebouchez en tassant délicatement la surface du substrat. Arrosez, au pulvérisateur, en humidifiant totalement le mélange. Couvrez le pot, par exemple avec la moitié inférieure, découpée, d'une bouteille de plastique. Vous installerez les pots à l'ombre, en veillant à ce qu'elles ne manquent jamais d’eau, tout l"hiver : vous pourrez repiquer au printemps suivant.

Pailler

S'il est un paillage préféré de l'azalée, c'est bien les écorces et les épines de pin ! Elles apporteront l'acidité dont elle raffole. Sinon, paillez avec du compost ou des écorces broyées !

Arroser

La principale exigence de l'azalée, c'est l'eau, et c'est encore plus vrai pour celles qui sont en pot ! Petit truc : observez le pied de votre azalée, car il change de couleur suivant l’humidité ! L'azalée a soif lorsque la base du tronc est de couleur claire, elle a trop d’eau lorsque le tronc est d’une couleur brune (presque noire) jusqu’aux premières feuilles, et bien arrosée lorsque le tronc est de couleur foncée sur 1 à 2 cm et pas plus. Le substrat doit rester frais, même en été, il faut donc compter avec des arrosages très réguliers, avec une eau non calcaire. A la fin de l'été, vous pourrez espacer les apports. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Si vous le pouvez, évitez une eau trop calcaire ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Rempoter

Votre azalée en pot appréciera de nouvelles chausses de temps en temps, vous pouvez même le faire chaque année. Vous pouvez pratiquer le rempotage tout l'hiver, pendant le repos végétatif de la plante, jusqu'au printemps. Sortez la motte du pot en tapant sur le bord de celui-ci. Couchez la motte sur le coté, puis avec un couteau bien aiguisé, coupez le tiers inférieur de la motte : le système racinaire de l'azalée est assez fin et dense et il est facile d’en diminuer la taille. Enlevez en ensuite une couronne sur le pourtour. Vous aurez ainsi diminué la motte de la moitié environ. Placez au fond du pot une couche de gravillons pour le drainage, et rempotez dans un mélange de terre et de terre de bruyère, avec un peu de sable. Enfin, tassez et arrosez copieusement. Quelques jours après, vous pourrez pratiquer une taille d’éclaircissage légère, en aérant le centre de la plante.

Rentrer

Laissez cette plante à l’extérieur tard à l’automne, et ne la rentrez que lorsqu’on annonce du gel. Dans la nature, cette plante passe l’hiver au frais, presque au point de congélation. Quand le gel menace enfin, vous remarquerez quelques boutons floraux ! Rentrez la progressivement, dans une pièce assez fraîche, même pas forcément très lumineuse - elle s'y plaira bien mieux, alors que près du radiateur elle perdra toutes ses feuilles !

Surveiller

Les azalées sont souvent sujettes à la chlorose, qui se caractérise par un jaunissement des feuilles dû au calcaire. Le remède est simple : faites des apports pour augmenter l'acidité du sol ! Elles peuvent aussi être victimes d'attaques d'araignées rouges, notamment par temps chaud et sec. Les araignées rouges détestent l'humidité : douchez les feuillages le soir par temps chaud pour vous en débarrasser.

Arroser

La principale exigence de l'azalée, c'est l'eau, et c'est encore plus vrai pour celles qui sont en pot ! Petit truc : observez le pied de votre azalée, car il change de couleur suivant l’humidité ! L'azalée a soif lorsque la base du tronc est de couleur claire, elle a trop d’eau lorsque le tronc est d’une couleur brune (presque noire) jusqu’aux premières feuilles, et bien arrosée lorsque le tronc est de couleur foncée sur 1 à 2 cm et pas plus. Le substrat doit rester frais, même en été, il faut donc compter avec des arrosages très réguliers, avec une eau non calcaire. A la fin de l'été, vous pourrez espacer les apports. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Si vous le pouvez, évitez une eau trop calcaire ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Tailler

Pour prolonger la floraison, vous pourrez couper au fur et à mesure les fleurs fanées en veillant à ne pas toucher aux bourgeons : ce sont eux qui donneront la floraison de l'année suivante ! Profitez-en pour supprimer le bois mort, et lorsque la floraison est terminée, taillez les rameaux mal placés.

Arroser

La principale exigence de l'azalée, c'est l'eau, et c'est encore plus vrai pour celles qui sont en pot ! Petit truc : observez le pied de votre azalée, car il change de couleur suivant l’humidité ! L'azalée a soif lorsque la base du tronc est de couleur claire, elle a trop d’eau lorsque le tronc est d’une couleur brune (presque noire) jusqu’aux premières feuilles, et bien arrosée lorsque le tronc est de couleur foncée sur 1 à 2 cm et pas plus. Le substrat doit rester frais, même en été, il faut donc compter avec des arrosages très réguliers, avec une eau non calcaire. A la fin de l'été, vous pourrez espacer les apports. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Si vous le pouvez, évitez une eau trop calcaire ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Sortir

Dès le mois de mai placez l’azalée à l’extérieur, dans un coin plutôt ombragé, à l'abri des vents mais là où elle recevra de la pluie - elle adore les nuits fraîches de l’extérieur et la pluie, naturellement un peu acide, qui lessivera son terreau !

Arroser

La principale exigence de l'azalée, c'est l'eau, et c'est encore plus vrai pour celles qui sont en pot ! Petit truc : observez le pied de votre azalée, car il change de couleur suivant l’humidité ! L'azalée a soif lorsque la base du tronc est de couleur claire, elle a trop d’eau lorsque le tronc est d’une couleur brune (presque noire) jusqu’aux premières feuilles, et bien arrosée lorsque le tronc est de couleur foncée sur 1 à 2 cm et pas plus. Le substrat doit rester frais, même en été, il faut donc compter avec des arrosages très réguliers, avec une eau non calcaire. A la fin de l'été, vous pourrez espacer les apports. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Si vous le pouvez, évitez une eau trop calcaire ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Pailler

S'il est un paillage préféré de l'azalée, c'est bien les écorces et les épines de pin ! Elles apporteront l'acidité dont elle raffole. Sinon, paillez avec du compost ou des écorces broyées !

Tailler

Vous pouvez tailler les jeunes sujets pour favoriser une forme bien ramifiée : les deux ou trois premières années, en avril ou mai, pincez l'extrémité des nouvelles pousses au-dessus des bourgeons. De toute façon, la floraison sera moins belle que la première année - où elle a été quelque peu forcée en serre avant d'arriver chez vous - mais vous vous réserverez ainsi quelques années de fleurs !

Fertiliser

Pour une belle floraison, prévoyez d'apporter une fois par mois, du printemps jusqu'à la fin de l'été, un engrais pour plantes de terre de bruyère. Évitez les engrais conventionnels car ils contiennent des sels minéraux qui peuvent lui être toxiques. Ne faites aucun apport durant la pause hivernale.

Planter

Si l'azalée d'intérieur est trop délicate pour résister au froid extérieur, elle craint tout autant la chaleur excessive de nos appartements. Au contraire, la fraicheur leur fait du bien! Au printemps, la floraison est à son maximum lorsque les températures avoisinent 16°C et, durant l'hiver, vous pouvez les placer dans un endroit non chauffé (autour de 7°C). Si vous venez d'obtenir un azalée, n'hésitez pas à le rempoter dès la première année, au début de l'automne - en suivant nos conseils ! La prochaine floraison sera sans doute plus tardive que la précédente car, non forcée, l’azalée va reprendre son rythme naturel.