Retour

Cactus

Le monde entier - est un cactus ! Il est impossible de s'assoiaaaaoir !

Nom commun : Cactus
Nom latin : Opuntia ficus-indica
Famille : Cactacées
Catégorie : Intérieur

La famille des Cactacées regroupe des plantes dicotylédones et comprend environ 2500 espèces réparties en près de 90 genres. Le mot "cactus" n'apparaît plus dans la classification actuelle que comme suffixe de certains noms de genre, tels que Echinocactus, Pterocactus, Stenocactus, etc. Dans le langage courant, il désigne souvent le figuier de Barbarie - Opuntia ficus-indica - plante naturalisée très commune sur les bords de la Méditerranée. Cette fiche concerne la majorité des cactus, parce qu'il faut bien le dire - les soins sons à peu près identiques !

Type de plante Intérieur
Végétations Vivace
Autres noms Figuier de barbarie
Hauteur à maturité 2 - 200
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 6
Granulométrie 3
Besoins en eau 2
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Fertiliser

Les cactus peuvent vivre ou survivre avec très peu de matière nutritive! Mais si vous voulez de belles plantes vigoureuses, un apport d'engrais peut vous aider. Utilisez simplement un engrais liquide, l'engrais à géraniums ou à tomates fait parfaitement l'affaire. L'engrais spécial cactées est quasiment identique, mais plus cher ! Fertilisez lors d'un arrosage sur deux pendant la période de croissance des plantes.

Arroser

Le premier mois après la plantation arrosez tous les un ou deux jours sans mouiller inutilement le feuillage, le matin ou le soir. Versez jusqu'à satiété (quand l'eau met un certain temps à être absorbée par le sol). Ensuite, sauf en cas de grave sécheresse, la phacélie pas besoin d'apports supplémentaires. En pot, arrosez une fois par semaine s'il ne pleut pas.

Surveiller

L'ennemi numéro un des cactées et plantes grasses est la pourriture liée à une trop grande humidité! N'oubliez donc pas de raisonner vos arrosages, et surtout de doter vos cactus d'un substrat bien drainant ! On trouve ensuite d'autres maladies cryptogamiques surtout du genre botrytis. N'hésitez pas à tailler les parties malades de la plante pour éviter la propagation de la maladie. Les cochenilles et autres acariens apprécient particulièrement les plantes grasses. Des pulvérisations à l'eau savonneuse auront raison d'une grande partie d'entre eux. Aussi, n'oubliez pas de désinfecter assez régulièrement votre matériel (pots, sécateurs,...) pour éviter les contaminations.

Rentrer

Rentrez votre cactée bien avant les première nuits fraîches, idéalement dans une pièce pas trop chauffée pour qu'elle "ressente" tout de même l'hiver : une bonne période hivernale fraîche avec 5 à 10 °C la nuit sans lumière artificielle ! Vous cesserez tout arrosage jusqu'au printemps.

Identifier

Les cactus sont des plantes herbacées ou des arbustes, généralement à forme végétative très particulière, avec la fonction chlorophyllienne transférée aux tiges. Souvent épineux, pérennes, le plus souvent succulents, les cactus sont parfois épiphytes ou grimpants. L'aspect actuel des cactus s'explique principalement par l'adaptation aux conditions de sécheresse, à l'origine du développement de la fonction de stockage et de la réduction des surfaces d'évaporation. Pour distinguer les vrais cactus des plantes qui leur ressemblent, il faut se reporter aux critères d'appartenance à la famille des Cactaceae. L'identification se fait par la présence d'aréoles, et, comme plus généralement en botanique, par les fleurs et les fruits. Les cactus couvrent un large éventail de formes et de tailles. On en trouve des sphériques, cylindriques, en forme de pilier, avec des feuilles pointues ou en forme de raquettes appelées cladodes… Le plus grand est Pachycereus pringlei, avec une taille mesurée de 19 mètres, le plus petit est Blossfeldia liliputiana, d’1 cm de diamètre! On distingue quelques formes différentes : arborescentes ou arbustives, colonnaires, globulaires, épiphytes retombantes, et même grimpantes pour un très petit nombre d'espèces !

Arroser

Le premier mois après la plantation arrosez tous les un ou deux jours sans mouiller inutilement le feuillage, le matin ou le soir. Versez jusqu'à satiété (quand l'eau met un certain temps à être absorbée par le sol). Ensuite, sauf en cas de grave sécheresse, la phacélie pas besoin d'apports supplémentaires. En pot, arrosez une fois par semaine s'il ne pleut pas.

Rempoter

Rempotez dès le début des beaux jours, à la fin du repos hivernal de vos cactées, juste avant qu'elles ne reprennent leur croissance. Cela leur permet de se remettre du dérangement, et d'être fin prêts pour une nouvelle année. Mais si vous avez loupé le moment, ce n'est pas très grave, vous pouvez le faire toute l'année ! Rempotez vos cactées tous les 3 ou 4 ans avec du terreau à forte proportion de sable. Sachez que sa croissance est très liée à la fréquence des rempotages : un cactus jamais rempoté ne poussera presque plus ! Lors du rempotage, enlevez au maximum la vieille terre et les racines mortes, en faisant attention de ne pas trop endommager les plus grosses, bien vivantes. C'est à ce moment-là que vous pouvez choisir la taille du nouveau pot, à moins que la plante puisse rester dans son pot actuel. Pour faciliter le drainage, placez une couche de sable grossier au fond du pot, voire même des cailloux pour les grosses plantes. Une fois le rempotage terminé, attendez une à deux semaines pour reprendre les arrosages, afin que les racines endommagées cicatrisent. Sinon, il y a risque de faire pourrir la plante.

Sortir

N'hésitez pas à sortir votre cactus pour l'été ! Si il a passé l'hiver un peu à l'ombre, évitez simplement de le placer directement en plein soleil, acclimatez le plus doucement... Vous le rentrerez dès la fin de l'été.

Planter

Pour les plantes achetées en godet, plantez l'oseille au printemps ou à l'automne, sachant que dans les régions au climat doux, la plantation peut se réaliser toute l'année hors période de gel.

Multiplier

Les cactées se multiplient très bien par bouturage. Découpez un tronçon proprement puis laissez-le sécher quelques semaines avant de le mettre en terre et le tour est joué ! Choisissez une tige assez tendre, ni trop âgée ni trop jeune et sans trace de maladie. Veiller aussi à ne pas rendre la plante mère inesthétique! Avec un couteau très bien aiguisé, sélectionnez un morceau de tige ou de feuille, au niveau d’une articulation. Laissez la bouture à l’air libre, dans un endroit chaud, pendant quelques jours pour que sa coupe sèche. Mettez la ensuite dans un pot en terre cuite, avec un mélange très léger composé d’un tiers de terreau de feuilles ou de tourbe et de deux tiers de sable. Arrosez et placez ensuite le pot dans une mini-serre, à une température de 15 à 18 °C, dans un endroit bien éclairé, en maintenant chaleur et humidité.