Retour

Camelia

Persistant, de taille modérée, portant de très belles fleurs, avec certains cultivars offrant même une floraison hivernale, le camélia a tout pour séduire. Sa mise en place est néanmoins à réserver aux jardiniers prêts à s'engager pour un entretien contraignant.

Nom commun : Camelia
Nom latin : Camellia spp.
Famille : Théacées
Catégorie : Arbuste

Les avantages du camélia sont certains ; il propose des fleurs superbes, un beau feuillage persistant, une floraison précoce. Mais la contrepartie est de taille : il ne pousse pas dans n'importe quel sol, et surtout pas dans celui de la majorité des jardins français : il lui faut un sol légèrement acide -ph 6- et riche, frais, à l'abri de la lumière violente, et du gel. Si vous êtes dans une région de sol acide en climat océanique, comme la Bretagne, le camélia est fait pour vous ! Sinon, il poussera bien en pot, mais vous devrez lui rapporter régulièrement du terreau et de la terre de bruyère, dont le transport a un coût certain pour l'environnement. la plantation en pleine terre dans une poche est possible, et présente le même inconvénient d'import de substrat. En alternative, pour sols ordinaires, calcaires, regardez du côté des Viornes, ou Viburnum.

Type de plante Arbuste
Végétations Vivace
Autres noms camélia
Hauteur à maturité 100 - 500
pH 4 - 6
Emplacement / Exposition
Exposition 5
Granulométrie 4
Besoins en eau 6
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Fertiliser

Votre camélia se portera mieux si vous le surveillez - et faites des apports - juste avant l'hiver et au printemps. En hiver, apportez un engrais vert chaque année, en surface. Au printemps, vous pouvez apporter de la terre de bruyère en surface si vous remarquez un jaunissement des nervures des feuilles. Vous pouvez également faire de simples apports de potasse de temps à autre en épandant des cendres de bois. Autre possibilité, simple et naturelle : la banane séchée ! Coupez une peau de banane en petit morceaux et enfouissez les aux pieds des plantes : elle fournira phosphore et potassium. En sol lourd et argileux, l'apport de matière organique n'acidifie pas le sol, il faudra passer par une incorporation limitée et régulière de soufre, en suivant les instructions à la lettre pour ne pas tuer la vie du sol.

Tailler

La taille du camélia est légère, en mars, même si les sujets adultes supportent des tailles sévères. Taillez les tiges qui "déséquilibrent la plante", les branches mortes, et les branches qui se croisent.

Planter

Plantez votre camélia à l'abri du soleil trop violent et des vents froids. Le camélia est une plante de sol acide, qui dépérira dans une terre de bruyère pure, trop pauvre pour lui. Il faut donc penser à amender le sol avec du terreau, ou du compost bien décomposé. Si vous voulez le planter en pleine terre, en sol neutre ou calcaire, vous devez lui former une poche plus large que profonde en feutre de jardin correspondant à 2/3 du volume du feuillage de la plante adulte - sinon elle sera limitée en taille -, au fond de laquelle vous déposerez une couche de billes d'argile, sur laquelle vous ajouterez un mélange à part égale de terre de bruyère, de terreau et de terre du jardin. Bassinez bien la motte avant la plantation, plantez sans enterrer le collet, formez une cuvette et arrosez copieusement. En pot, choisissez une espèce naine, et fournissez-lui un pot d'au moins 40 cm, avec des billes d'argile au fond, et un mélange de terre franche, de terreau et de terre de bruyère. Bassinez le pot pendant 20 minutes.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, souvent, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre camélia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra très bien !) Si votre camélia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage du camélia : si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous...

Rempoter

Vos camélias en pot apprécieront un surfaçage au mois d'octobre : renouvelez les 5 premiers centimètres de substrat avec du terreau et de la terre de bruyère.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, souvent, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre camélia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra très bien !) Si votre camélia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage du camélia : si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous...

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, souvent, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre camélia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra très bien !) Si votre camélia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage du camélia : si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous...

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, souvent, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre camélia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra très bien !) Si votre camélia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage du camélia : si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous...

Pailler

Paillez vos camélias en novembre et en avril avec des écorces et des épines de pin, et pour l'hiver, ajoutez une épaisse couche de feuilles qui protégeront les racines superficielles du gel.

Tailler

Éliminez les fleurs fanées dès flétrissement.

Fertiliser

Votre camélia se portera mieux si vous le surveillez - et faites des apports - juste avant l'hiver et au printemps. En hiver, apportez un engrais vert chaque année, en surface. Au printemps, vous pouvez apporter de la terre de bruyère en surface si vous remarquez un jaunissement des nervures des feuilles. Vous pouvez également faire de simples apports de potasse de temps à autre en épandant des cendres de bois. Autre possibilité, simple et naturelle : la banane séchée ! Coupez une peau de banane en petit morceaux et enfouissez les aux pieds des plantes : elle fournira phosphore et potassium. En sol lourd et argileux, l'apport de matière organique n'acidifie pas le sol, il faudra passer par une incorporation limitée et régulière de soufre, en suivant les instructions à la lettre pour ne pas tuer la vie du sol.

Identifier

Les camélias sont des arbustes ou des petits arbres à feuillage persistant, alterne, les feuilles sont simples, lancéolées à elliptiques, légèrement dentées, lustrées. Les fleurs sont de plusieurs types, simples avec 5-8 pétales, semi-doubles, doubles classiques, doubles irrégulières, à fleur d'anémone, ou à fleur de pivoine. Attention, le camélia est exigeant, et demandera beaucoup d'attentions - en contrepartie, c'est un arbuste superbe pour qui sait y faire !