Retour

Cerisier

Cerisiers à fruits, merisier, et leurs variétés, mettons les tous dans le même panier. Sensibles aux hivers doux, et aux printemps froids, ne vous étonnez pas si les récoltes sont irrégulières.

Nom commun : Cerisier
Nom latin : Prunus cerasus
Famille : Rosacées
Catégorie : Fruitier

Les cerisiers de nos jardins sont greffés sur des Prunus avium (merisiers), et sur des Prunus cerasus (cerisiers sauvages), et n'ont pas tous les même résistances climatiques. Demandez donc à votre fournisseur un arbre de variété adaptée à votre climat local. Plantez de préférence plusieurs cerisiers - ils ne sont pas forcément autogames - au soleil, en sol frais bien drainé, neutre. Les récoltes peuvent être compromises par des gelées durant la floraison. Il n'y a rien à y faire, sauf attendre jusqu'à l'année suivante.

Type de plante Fruitier
Végétations Vivace
Autres noms Merisier
Hauteur à maturité 250 - 1000
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 8
Granulométrie 6
Besoins en eau 5
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 5a
Planter

Plantez de préférence plusieurs cerisiers, pour la pollinisation, en sol ordinaire (surtout pas lourd et humide), au soleil. La plantation en racines nues se fait uniquement en hiver, tandis que vous pouvez planter les arbres en motte et en container jusqu'au printemps. En racine nue, effectuez un pralinage (raccourcissement des racines, et trempage dans un mélange de terre et de compost). Plantez dans un trou au moins 20cm plus grand que la motte, remettez progressivement la terre émiettée, en tassant régulièrement autour des racines. Arrosez juste après la plantation avec au moins 50 litres d'eau que vous verserez dans une cuvette formée autour du tronc. Un tuteur planté dans le trou, incliné, face aux vents dominants sera utile, à condition de ne pas oublier de l'enlever après 2 ans, et d'utiliser une fixation souple adaptée.

Tailler

Les cerisiers détestent la taille, donc taillez peu. Les premières années, enlevez simplement les branches centrales les plus verticales, pour que votre arbre ne devienne pas trop haut. Tournez votre sécateur de manière à avoir la contre lame du côté de la partie à enlever. Ensuite, coupez seulement les branches mortes et les branches qui se croisent.

Identifier

Petit arbre à feuillage caduque, à feuilles dentées, elliptiques. Floraison en mars-avril, blanche. Fruits sphériques rouges, que les enfants accrochent volontiers aux oreilles pour en faire des boucles.

Arroser

Le premier mois, et en cas de sécheresse, mieux vaut procéder à des arrosages copieux et peu fréquents, pour inciter le système racinaire à aller chercher l'eau en profondeur. Il convient donc d'arroser à satiété, jusqu'à ce que la cuvette de plantation soit remplie, et ne se vide que très lentement.

Surveiller

Les oiseaux adorent les cerises, et il n'y a malheureusement pas de méthode miracle, car les filets sont efficaces mais risquent de piéger les volatiles, tandis que les divers épouvantails - comme les vieux CD qui tournent et émettent des reflets mobiles - ne les perturberont qu'un temps. Une bonne idée reste d'abreuver les volatiles : en effet, s'ils mangent vos cerises, c'est aussi et surtout parce qu'ils ont soif ! Ménagez leur un point d'eau, avec de l'eau affleurant les bords - un seau, c'est bien, mais il faudra le maintenir plein à ras-bord... - ou une planche de bois flottant... Ca marche, sauf si bien sûr le point d'eau est aussi accessible pour le chat !

Pailler

Paillez abondamment le pied des jeunes cerisiers la première année, avec un broyat de bois ou d'écorce, cela limitera la concurrence des herbacées et limitera les besoin en arrosage.

Récolter

Groww n'a que deux conseils : prudence, les branches de cerisiers sont très cassantes ! Allez-y doucement. Très risqué également : manger plus de cerises qu'il n'en tombe dans le panier, ce qui peut provoquer des troubles gastriques et des critiques acerbes de la part des autres cueilleurs.

Détuteurer

Enlevez le tuteur deux ans après la plantation.

Arroser

Le premier mois, et en cas de sécheresse, mieux vaut procéder à des arrosages copieux et peu fréquents, pour inciter le système racinaire à aller chercher l'eau en profondeur. Il convient donc d'arroser à satiété, jusqu'à ce que la cuvette de plantation soit remplie, et ne se vide que très lentement.