Retour

Chamæcyparis

Les chamaecyparis... malgré leur nom barbare, vous les connaissez forcément ! Vous savez, ce sont ces conifères de toutes formes et couleurs qui habillent les pieds des maisons des seventies.

Nom commun : Chamæcyparis
Nom latin : Chamaecyparis
Famille : Cupressacées
Catégorie : Arbre

Si vraiment ce nom Chamaecyparis vous déforme la mâchoire, appelez-le donc "faux-cyprès". Le feuillage ressemble à s'y méprendre à celui du thuya, en revanche les fruits son différents. Les faux-cyprès portent des cônes sphériques ou ovoïdes, tandis que les thuyas ont des cônes en forme de "tulipe" formée d'écailles. Les faux-cyprès viennent de régions américaines plutôt humides, donc même s'ils sont botaniquement proches des cyprès ils conviennent mieux en culture au nord de la Loire, où ils sont rustiques jusqu'à - 20°C. Ils préfèrent un sol bien drainé, frais, en plein soleil ou à mi-ombre.

Type de plante Arbre
Végétations Vivace
Autres noms Faux-cyprès
Hauteur à maturité 60 - 1000
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 6
Granulométrie 6
Besoins en eau 7
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Pailler

Paillez le pied de votre chamaecyparis la première année, ça évitera de la concurrence, et vous ôtera l'envie de passer trop près avec la tondeuse ;-)

Arroser

Après la plantation procédez à des arrosages copieux et peu fréquents, pour inciter le système racinaire à aller chercher l'eau en profondeur. Étonnement, les racines peuvent sécher aussi en plein hiver, pour peu que vous ayez laissé des vides au contact de la motte. Il convient donc d'arroser à satiété durant les premières semaines, jusqu'à ce que la cuvette de plantation soit remplie, et ne se vide que très lentement.

Planter

Plantez de préférence en fin d'automne ou en hiver, dans un sol non gelé, pendant le repos végétatif de la plante. Si le feuillage est beaucoup plus volumineux que la motte, n'hésitez pas à en tailler une partie à la plantation. Procurez-vous vos Chamaecyparis en conteneurs de préférence, plutôt qu'en motte ou en racines nues. Plantez dans un trou au moins deux fois plus gros que la motte. Bassinez les racines avant la, vous améliorerez les chances de reprise, quel que soit le conditionnement. Plantez en faisant bien attention de ne pas enterrer le collet de la plante - la limite entre tronc et racines. Formez une cuvette autour du pied, elle servira à l'arrosage pendant les premiers mois. Tassez fortement la terre autour des racines - n'hésitez-pas à utiliser tout le poids du corps ! Arrosez jusqu'à remplir la cuvette de plantation - videz au moins deux arrosoirs.

Tailler

Taillez les haies au printemps et en septembre, les arbres en hiver. La taille s'effectue à la cisaille ou au taille-haie préférentiellement, cela évite de pouvoir couper des rameaux trop âgés (et de faire des dégâts irréparables), et permet un résultat régulier. Les chamaecyparis ont besoin de grandir légèrement pour régénérer leur feuillage, donc accordez leur à chaque nouvelle taille 1-2 centimètres supplémentaires.

Arroser

Après la plantation procédez à des arrosages copieux et peu fréquents, pour inciter le système racinaire à aller chercher l'eau en profondeur. Étonnement, les racines peuvent sécher aussi en plein hiver, pour peu que vous ayez laissé des vides au contact de la motte. Il convient donc d'arroser à satiété durant les premières semaines, jusqu'à ce que la cuvette de plantation soit remplie, et ne se vide que très lentement.