Retour

Dipladénia

Très bel arbuste grimpant originaire d’Amérique du Sud !

Nom commun : Dipladénia
Nom latin : Mandevilla spp.
Famille : Apocynacées
Catégorie : Grimpante

Le dipladénia - Mandevilla - est un genre de plantes vivaces tropicales ou subtropicales de la famille des Apocynaceae, originaires d'Amérique du Sud, dont certaines espèces sont cultivées comme plantes ornementales. Il ne tolère la culture en pleine terre que dans les régions aux hivers très doux - ailleurs vous pouvez le cultiver en pot, et le mettre à l'abri l'hiver, mais idéalement pas au salon : il lui faut une pièce hors gel, lumineuse, mais fraîche !

Type de plante Grimpante
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 40 - 1000
pH 6 - 6
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 6
Besoins en eau 3
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Arroser

Le dipladénia supporte des périodes de sécheresse grâce à ses racines charnues qui stockent des réserves d’eau, mais pas l’excès d’eau, qui fait pourrir ses racines. N’installez pas de soucoupe sous vos potées ou pensez à les vider après l’arrosage ! En pot, l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. En période chaude, arrosez régulièrement, si possible avec de l’eau non calcaire, de façon à maintenir le terreau légèrement humide. En pleine terre, les arrosages doivent être modérés, sauf en cas de sécheresse intense.

Rentrer

Si votre plante est en pot et que vous disposez d'un endroit abrité, restant à une température minimale de 10°C, suffisamment éclairé, rentrez la pour hivernage, dès que les températures descendent à ce niveau. Arrosez très faiblement pendant l'hiver. Il se peut qu’elle perde ses feuilles car, comme la plupart des plantes, elle n’aime pas changer de place. Mais elle en refera au printemps ! Vous pourrez la sortir à nouveau au mois de mai.

Identifier

Mandevilla est un genre de plantes vivaces tropicales ou subtropicales de la famille des Apocynaceae, originaires d'Amérique du Sud, dont certaines espèces sont cultivées comme plantes ornementales pour leurs fleurs. Ces espèces sont appelées « mandévillas », « mandévilléas » ou « dipladénias » du nom d'un genre, Dipladenia, maintenant considéré comme synonyme de Mandevilla. Ce sont des petites plantes grimpantes à fleurs formant des lianes de 2 m, aux tiges grêles et volubiles. Elles portent des feuilles coriaces, veinées d'un vert brillant. La période de floraison va de mars à novembre et donne des fleurs de couleurs variées : blanc, rouge, jaune, rose! Il existe une centaine d'espèces et de nombreux hybrides.

Sortir

Lorsque les températures dépassent 12°C, sortez, si vous le pouvez, votre dipladénia en pot : trouvez lui un emplacement abrité, ensoleillé !

Entretenir

En intérieur, surtout s'il y reste toute l'année, le dipladénia a besoin de retrouver les conditions de son milieu d'origine pour éviter de dépérir. Une brumisation régulière du feuillage avec de l’eau non calcaire permet de redonner l’humidité ambiante dont il a besoin. Si les feuilles brunissent et finissent par s’enrouler, il s’agit certainement d’une attaque de pucerons Si les feuilles jaunissent de manière assez subite, il s’agit certainement d’une attaque de cochenilles : dans les deux cas, une pulvérisation à base d'eau additionnée de bicarbonate de soude et d'un peu de savon peut vous en débarrasser.

Tailler

La taille du dipladénia n’est pas vraiment indispensable, elle est même déconseillée lorsqu’elle est trop sévère ! Vous pouvez cependant avoir besoin d’équilibrer la ramure afin d’éviter que votre arbuste ne devienne difforme. Evitez dans ce cas de tailler l’ensemble de la plante, mais procédez doucement, saison après saison. Taillez impérativement à la fin de l’hiver, après tout risque de gel. Portez des gants !

Arroser

Le dipladénia supporte des périodes de sécheresse grâce à ses racines charnues qui stockent des réserves d’eau, mais pas l’excès d’eau, qui fait pourrir ses racines. N’installez pas de soucoupe sous vos potées ou pensez à les vider après l’arrosage ! En pot, l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. En période chaude, arrosez régulièrement, si possible avec de l’eau non calcaire, de façon à maintenir le terreau légèrement humide. En pleine terre, les arrosages doivent être modérés, sauf en cas de sécheresse intense.

Planter

En terre ou en pot? C'est simple, si chez vous la température descend durablement en dessous de 8-10°C, ce sera en pot ! Ne laissez pas votre dipladenia dans le pot d'origine, souvent en plastique (disgracieux, chauffant aux rayons du soleil, imperméable à l'eau.. Une horreur !) mais rempotez le dans un pot légèrement plus grand - en terre cuite ! En pleine terre, plantez au printemps dans un lieu abrité et bien ensoleillé. Le dipladenia réclame un sol riche et bien drainé car il redoute quand ses racines stagnent dans l’eau : n'hésitez pas à apporter du sable pour un meilleur drainage. Arrosez copieusement pour faciliter l'enracinement ("plombez", disent les jardiniers).

Tailler

L'inconvénient des plantes qui donnent beaucoup de fleurs, c'est qu'elles donnent beaucoup de travail à celui qui doit retirer les fleurs fanées ! Si vous voulez que votre dipladénia se couvre de bourgeons toute la saison, il vous faudra passer, 2 à 3 fois par semaine, quelques instants pour retirer, entre le pouce et l'index ou au sécateur, les fleurs fanées. Courage !

Arroser

Le dipladénia supporte des périodes de sécheresse grâce à ses racines charnues qui stockent des réserves d’eau, mais pas l’excès d’eau, qui fait pourrir ses racines. N’installez pas de soucoupe sous vos potées ou pensez à les vider après l’arrosage ! En pot, l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. En période chaude, arrosez régulièrement, si possible avec de l’eau non calcaire, de façon à maintenir le terreau légèrement humide. En pleine terre, les arrosages doivent être modérés, sauf en cas de sécheresse intense.

Protéger

Votre dipladénia est très fragile - il ne survivrait pas à un épisode de gel ! Si votre plante est à l'extérieur et que vous redoutez une période très froide, paillez abondamment le pied et protégez votre plant par un voile d'hivernage.

Arroser

Le dipladénia supporte des périodes de sécheresse grâce à ses racines charnues qui stockent des réserves d’eau, mais pas l’excès d’eau, qui fait pourrir ses racines. N’installez pas de soucoupe sous vos potées ou pensez à les vider après l’arrosage ! En pot, l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. En période chaude, arrosez régulièrement, si possible avec de l’eau non calcaire, de façon à maintenir le terreau légèrement humide. En pleine terre, les arrosages doivent être modérés, sauf en cas de sécheresse intense.

Fertiliser

Vous pouvez apporter si besoin, avant et pendant la floraison, un engrais liquide pour plantes fleuries afin de stimuler la floraison. De la cendre de bois, réalisant un apport en potassium, peut aussi simplement faire l'affaire ! Dans tous les cas réduisez l’apport d’engrais à la fin de l’été et arrêtez totalement au début de l’automne.

Rempoter

Rempotez tous les ans, pour adapter le contenant si nécessaire, et surtout changer le substrat. Renouvelez au maximum, en apportant terreau est sable pour un bon drainage.