Retour

Fraisiers

Vous connaissez la prière à adresser à un fraisier ? Il faut se mettre à genou sur le paillage et scander "Ramène ta fraise !"

Nom commun : Fraisiers
Nom latin : Fragaria spp.
Famille : Rosacées
Catégorie : Fruitier

Cultivable en terre, en pot, en hydroponie - et oui ! - le fraisier n'est pas compliqué. Suivez le guide ! Le secret des fraisiers, c'est de les renouveler souvent - en les laissant se replanter, et de leur donner un paillage très nourrissant. On trouve des fraisiers dans tout l'hémisphère nord, dans les prairies, les forêts claires et en pied de haies. Ils préfèrent donc soleil ou mi-ombre, en sol fertile, frais et bien drainé, plutôt calcaire. Ce sont des plantes herbacées qui résistent bien au froid, et sont relativement vivaces. Il faut prévoir de remplacer les pieds au bout de quelques années.

Type de plante Fruitier
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 5 - 20
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 7
Besoins en eau 7
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Récolter

Il existe 2 types de fraisiers, le fraisier non remontant qui n’offre qu’un seul cycle de production de fraises et dont la récolte dure de 25 à 45 jours, et le fraisier remontant, qui peut produire dès le printemps et jusqu’aux premières gelées automnales. Surveillez vos fraisiers : une fraise verte devient mûre parfois en quelques heures au soleil !

Protéger

De fortes gelées peuvent altérer la culture de vos fraisier ?: un paillage est presque indispensable là où les températures descendent régulièrement sous la barre du gel. Disposez une bonne couche de feuilles séchées, de paille, pour protéger vos plants. Au printemps, vous dégagerez les plants, quelques semaines, avant de disposer un paillis neuf, contre la sécheresse cette fois-ci !

Planter

Plantez les fraisiers dès la fin de l’été et à l’automne - septembre étant souvent considéré comment étant le meilleur mois de plantation. Choisissez un emplacement à mi-ombre dans le sud, et plus au soleil en remontant vers le nord ! Si votre sol est paillé en permanence - notamment avec du compost - , vous n'aurez qu'à ouvrir un trou un peu plus grand que la taille du godet à l'aide d'une bêche ou d'un plantoir, et à planter en tassant bien les racines. Si vous avez une approche plus "traditionnelle" du jardin, nettoyez la parcelle et supprimez au préalable toutes les "mauvaises herbes". Amendez le sol en apportant compost et terreau léger. Dans tous les cas, espacez chaque plant de 30 cm minimum. Si vous avez plusieurs rangs, espacez chacun rangée de 40 cm environ. En plantant, maintenez le collet au niveau du sol, tassez doucement pour éviter l'air près des racines, arrosez doucement.

Arroser

Les fraisiers ont de gros besoins en eau et doivent être arrosés régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs. Mais, attention, ils n’aiment pas non plus l’excès d'humidité ! Arrosez donc, peu, et souvent. En été, préférez un arrosage le soir ou très tôt le matin afin d’éviter que l’eau ne s’évapore rapidement sous le soleil.

Arroser

Les fraisiers ont de gros besoins en eau et doivent être arrosés régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs. Mais, attention, ils n’aiment pas non plus l’excès d'humidité ! Arrosez donc, peu, et souvent. En été, préférez un arrosage le soir ou très tôt le matin afin d’éviter que l’eau ne s’évapore rapidement sous le soleil.

Pailler

Paillez le pied des fraisiers afin de maintenir une bonne humidité durant tout l’été : vous vous faciliterez le nettoyage, le désherbage, et même la récolte de fruits non souillés. Vous pouvez utiliser un paillage de copeaux de bois ou de paille. Certaines personnes préfèrent utiliser du plastique noir, en région humide, car les fraisiers n'aiment pas les excès d'eau. Il faut toutefois en supporter l'esthétique douteuse, qui pourrait être avantageusement remplacée par une plantation sur butte accompagnée d'un paillage naturel.

Entretenir

Désherbez entre les pieds, vérifiez les fruits, leur position - n'hésitez pas à supprimer quelques feuilles pour laisser passer la lumière du soleil, ou à déplacer un fruit qui risquerait de se gâter avant d'être mûr. Supprimez les stolons dont vous ne voulez pas : ce sont ces petites tiges aériennes qui partent du pied, et vont s'enfoncer dans le sol un petit peu plus loin pour donner naissance à un nouveau plant. Ces stolons seront bien pratiques quand sera venu le moment de renouveler les pieds, mais pour le moment, ils risquent surtout d'étouffer les plants actuels ! Supprimez sans état d'âme, il y en aura bien assez par la suite.

Multiplier

Au bout de deux ou trois ans, la récolte de fraises est généralement de moins en moins abondante : c’est le bon moment pour penser à renouveler vos plants. Une technique relativement simple permet de remplacer les vieux plants par de jeunes fraisiers beaucoup plus vigoureux et productif à moindre frais : le marcottage. Après une récolte, choisissez des "stolons" portant au moins un nœud, que vous laisserez s'épanouir, voire que vous aiderez, en posant un nœud dans un godet rempli de terreau sans l’enterrer complètement. Maintenez-le en contact avec le terreau à l’aide d’un petit arceau en fer. Surveillez le terreau, qui doit rester légèrement humide pendant quelques semaines : une fois bien enraciné, le stolon est prêt à être séparé de son pied-mère, et à être transplanté ailleurs ! Nettoyez la parcelle d'origine, qui servira à d'autres cultures.

Fertiliser

Les fraisiers ne sont pas très gourmands! Faites un bon apport de compost à la fin de l'automne ou au début de l'hiver. Évitez les apports au printemps, les fraisiers pourraient être sensibles aux excès, - d'azote notamment, qui privilégie la pousse du feuillage - en faisant moins de fruits par exemple !

Identifier

Vivace stolonifère couvre-sol à floraison printanière, voire estivale pour les fraisiers remontants. Fleurs blanches à cœur jaune. Les feuilles sont trifoliées, avec des folioles dentées. Il existe plus de 600 variétés de fraisiers !