Retour

Framboisier

Le framboisier - si facile à réussir, et si délicieux ! Au prix où on trouve les framboises au marché, ce serait dommage de se priver d'en planter !

Nom commun : Framboisier
Nom latin : Rubus idaeus
Famille : Rosacées
Catégorie : Fruitier
Plantes liées à la production alimentaire (potager, fruitier, herbes...)
Comestible
Plantes nécessitant une taille régulière.
A tailler
Plantes supportant les grands froids (-20°C).
Rustique+++

Envahissant une fois bien installé, le framboisier est un arbuste fruitier aux tiges légèrement épineuses, cousin des ronces et des mûriers, au bois brun-rouge et au feuillage vert tendre. Il existe deux types de framboisiers - les non-remontants, qui ne donnent des fruits qu'en début d''été, et les remontants qui donnent deux fois, au début de l'été puis à l'automne, parfois très tard ! Il y a des variétés de framboises rouges, blanches ou jaunes, mais toujours très sucrées, qui adorent le soleil.

Type de plante Fruitier
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 100 - 200
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 5
Granulométrie 4
Besoins en eau 4
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Pailler

Paillez au mois d'avril, pour garder l'humidité et vous éviter un désherbage répétitif ! Pensez à retirer soigneusement les adventices - pardon les mauvaises herbes - du pied des plants avant de pailler : vous protégerez vos framboisiers d'un certain nombre de maladies ! Arrosez copieusement et paillez en couche moyenne. Vous pouvez utiliser les tontes sèches de gazon, des copeaux de bois, des écorces, de la paille, des feuilles mortes.

Palisser

Palissez vos framboisiers avant qu'ils ne grandissent trop, d'une part pour contenir leur développement qui peut se révéler très rapide, mais aussi pour assurer une production de fruits optimale. Si vous avez un rang entier de framboisiers - chanceux ! - , plantez en ligne des piquets légers, de manière à tendre des fils de fer, à 40 puis à 80 cm de hauteur de part et d'autres de vos plants, écartés d’environ 60 cm. Les framboisiers pousseront et resteront contenus entre ces fils, ce qui vous évitera des griffures à la cueillette ! Surveillez bien les tiges et n'hésitez pas à faire rentrer dans le rang une mèche rebelle ! Si vous n'avez qu'un plant ou deux, vous pouvez utiliser des tuteurs pour maintenir les tiges, mais il faudra les surveiller régulièrement, voire changer de tuteur en cours de saison !

Multiplier

Si vos framboisiers sont de moins en moins productifs au fil des années, c’est assez normal. Pour y remédier, procédez à une division en fin d'hiver. Déterrez la souche, et divisez les vieux pieds en ne gardant que les éclats les plus sains. Repiquez ces éclats dans un sol léger et enrichi - et arrosez copieusement pendant quelques semaines.

Surveiller

Les traitements sont rarement indispensables : vous aurez généralement des framboises sans vous soucier de tout ce qui suit. Optionnel?: Le framboisier est sensible aux pucerons, au ver des framboises, aux carpocapses et enfin au botrytis, un champignon. Les pucerons se nourrissent principalement des feuilles, surtout au printemps. C'est rarement grave, mais si vos pieds sont vraiment dévorés vous trouverez des solutions bio en jardinerie. Le ver des framboises est en fait une chenille, qui place ses les larves dans le fruit - vos framboises semblent rongées, abîmées, avec des parties noires ou blanchâtres. La période durant laquelle cette chenille se trouve à l’extérieur du fruit est assez courte et donc difficilement visible - ce qui rend votre tâche de chasseur de chenille peu aisée ! Traitez début mai avec un bactospéïne (insecticide biologique et végétal) qui est un anti-chenille spécifique et renouvelez l’opération une fois, 15 jours plus tard. Placez un peu plus tard dans le mois des pièges à phéromones sexuelles pour attirer les papillons mâles et donc limiter la fécondation. Ramassez les fruits qui tombent avant leur maturité car ils ont souvent été touchés par le carpocapse Vous pouvez aussi semer des myosotis entre les pieds de framboisier. Si la plante présente des taches sur ses feuilles, c’est qu’elle est attaquée par un champignon : le botrytis. Celui-ci est un problème à ne pas négliger dans les régions à fortes précipitations. Supprimez les feuilles atteintes, ainsi que tout paillage, en dégageant les racines pour les aérer un peu – ce champignon aime les endroits confinés et humides. Si malgré cela le développement du parasite ne semble pas régresser, vous pouvez traiter de façon plus radicale à la bouillie bordelaise.

Récolter

Manger les fruits directement sur l'arbre - difficile d'y résister ! Toute la question est de savoir si vous devriez manger cette framboise-ci maintenant, alors qu'elle mériterait bien encore 3 ou 4 heures de soleil, ou si quelqu'un l'aura mangée avant que vous ne repassiez au jardin !

Arroser

Les framboisiers ne requièrent pas beaucoup d'arrosage, en dehors des premières semaines de leur installation, et bien sûr s'ils sont gardés en bac ou en cas de forte sécheresse.

Tailler

Le framboisier se multiplie de lui-même par "drageonnage" - c'est à dire qu'il produit des rejets dans la terre, qui deviennent des nouvelles pousses. Il faut surveiller et supprimer les drageons en surnombre tout au long de l’année. Il y a deux périodes de taille, selon que votre arbuste est remontant ou non. Pour le non remontant, qui ne produit qu’une fois dans l’année durant l’été, on rabat au niveau du sol, en fin d’été, les tiges ayant produit des fruits durant l’année. Vous conserverez 6 à 8 jeunes pousses de l’année. Pour les variétés remontantes, qui produisent à la fin du printemps et à la fin de l’été, vous couperez en fin d’hiver l’extrémité des tiges ayant produit des fruits. Vous ne savez pas si vous avez une variété remontante ou non ? Faites simple : ne taillez pas cette saison, et attendez l'automne : si vous avez encore des fruits en octobre, vous avez affaire à des remontants !

Arroser

Les framboisiers ne requièrent pas beaucoup d'arrosage, en dehors des premières semaines de leur installation, et bien sûr s'ils sont gardés en bac ou en cas de forte sécheresse.

Arroser

Les framboisiers ne requièrent pas beaucoup d'arrosage, en dehors des premières semaines de leur installation, et bien sûr s'ils sont gardés en bac ou en cas de forte sécheresse.

Identifier

Le framboisier est un arbrisseau à tiges dressées pouvant atteindre 1,5 à 2 m de haut. Les tiges sont bisannuelles et meurent la deuxième année après fructification. La souche "drageonnante", vivace, émet de nouvelles tiges chaque année. Celles-ci sont armées d'aiguillons peu piquants, les feuilles sont pennées, celles de la base comportent 5 à 7 folioles dentées et les feuilles supérieures sont trifoliolées. Les fleurs blanches sont réunies par groupes de 5 à 10, les fruits sont formés d'un ensemble de petites "drupes", non adhérentes au cône du réceptacle : elles s'en détachent facilement à maturité. Cette non-adhérence est d'ailleurs le critère distinguant les framboisiers au sens large par rapport aux autres ronces dont le réceptacle reste sur le fruit !

Planter

Vous pouvez planter d'octobre à mars pour les drageons en racines nues, et jusqu'en mai pour les plants en conteneurs. Le framboisier aime une exposition en plein soleil mais non brûlante. Il peut supporter la mi-ombre, surtout s'il est adossé à un mur qui le maintiendra au chaud. Peu exigeant, le framboisier se plait dans tous les terrains pas trop lourds - bien sûr, il ne rechignera pas devant un sol riche, et vous le rendra en fruits ! Dans un sillon de 8 à 10 cm de profondeur, enterrez les pousses vertes des jeunes drageons vendus en racines nues de novembre à mars, et jusqu'en mai pour ceux vendus en petits godets. Plantez idéalement une ligne orientée nord-sud. Espacez chaque plant d'1 m à 1,20 m, et comptez 1,20 m également entre les sillons. Amendez le sol avec du compost lors de la plantation. Attention : n'enterrez pas le collet du plant, cela ralentirait sa croissance. Plantez ou semez au pied du myosotis pour éloigner les carpocapses !