Retour

Ginkgo biloba

L'arbre des légendes... une espèce d'arbre très ancienne, dont les individus vivent des millénaires, et qui aurait repris après l'explosion à Hiroshima. Sinon, il forme aussi un incroyable feuillage jaune doré à l'automne.

Nom commun : Ginkgo biloba
Nom latin : Ginkgo biloba
Famille : Ginkgoacées
Catégorie : Arbre

Le Ginkgo biloba est un arbre qui atteint bravement 25 mètres en situation favorable. Ses feuilles en éventail sont très caractéristiques, et elles deviennent d'un incroyable jaune doré en automne. Cette espèce extrêmement ancienne est une curiosité botanique, avec ses individus qui peuvent être mâles ou femelles. Les arbres forment des ovules ou du pollen, qui se fécondent une fois tombés au sol. Ils ne portent donc pas directement de fruits. Traditionnellement les pépiniéristes ont banni les Ginkgo femelles de leurs étals, car les ovules sont particulièrement malodorantes - et collantes en automne. N.B. les Ginkgo jeunes prennent un port très conique, et ils commencent à s'élargir au bout d'une quinzaine d'années... Il faut donc attendre longtemps avant de les voir prendre un port majestueux et large.

Type de plante Arbre
Végétations Vivace
Autres noms Ginkgo, Arbre aux 40 écus
Hauteur à maturité 1000 - 2500
pH 6 - 8
Emplacement / Exposition
Exposition 6
Granulométrie 6
Besoins en eau 8
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation. Après, vous n'aurez plus à vous en soucier, sauf en cas de grosse sécheresse... mais le Ginkgo a survécu à Hiroshima, il a de la ressource.

Pailler

Paillez un fois la première année en fin de printemps, avec des feuilles sèches ou du bois broyé.

Tailler

Pour que votre Ginkgo en isolé forme un beau tronc - pas simplement un cône hirsute - enlevez les branches basses progressivement, en fin d'hiver.

Planter

Plantez votre Ginkgo en sol drainé, profond. Plantez en hiver, en racine nue ou en motte. Creusez un trou assez profond, deux fois plus grand que la motte, sans mélanger les couches du sol. Disposez un tuteur au fond du trou, sur le bord. Si le pépiniériste ne l'a pas fait, taillez les branches de manières à garder une "flèche", c'est à dire à avoir la branche la plus haute bien verticale. Taillez le chevelu racinaire pour équilibrer le volume des racines et du feuillage. Plantez sans enterrer le collet de l'arbre, en remettant les couches de terre dans l'ordre. Tassez la terre autour des racines avec le pied au fur et à mesure pour ne pas laisser de poche d'air, formez une cuvette pour l'arrosage et arrosez abondamment. Fixez le tuteur au tronc.

Détuteurer

Après deux ans, pensez à retirer le tuteur, qui ne sert plus à rien et abîme l'écorce.