Retour

Hortensia

Tarte à la crème, l'Hortensia?? Certes, c'est probablement l'arbuste le plus courant de nos jardins, mais s'il est si plébiscité, c'est sûrement parce qu'il sait se faire aimer?- ce serait même dommage de passer à côté de ses magnifiques fleurs bleues, roses ou blanches !

Nom commun : Hortensia
Nom latin : Hydrangea macrophylla
Famille : Hydrangeacées
Catégorie : Arbuste

En sol frais et bien drainé, l'hortensia est facile à vivre, cultivable en massif ou en pot, résistant. What else?? La description concerne l'hortensia le plus courant : Hydrangea macrophylla - sans aucun doute l'un des plus beaux arbustes qui soient ! Les hortensias en arbre, les hortensias paniculés et les hortensias à feuilles de chêne s'entretiennent de la même manière. NB : pour obtenir des fleurs bleues, il lui faut un sol acide ET des ions d'aluminium - qui sont entre autre contenus dans l'ardoise.

Type de plante Arbuste
Végétations Vivace
Autres noms hortensia paniculé,hortensia en arbre,hortensia à feuilles de chêne,hortensia paniculata,hortensia quercifolia,hortensia arborescens,annabelle,hortensia à grandes feuilles
Hauteur à maturité 100 - 180
pH 5 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 3
Granulométrie 4
Besoins en eau 5
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Pailler

S'il est un paillage préféré de l'hortensia, c'est bien les écorces et les épines de pin ! Elles préserveront l'acidité dont il raffole. Un paillage minéral est possible également, si vous avez des morceaux d'ardoise, en brisant de petits morceaux que vous disposerez en couche . Sinon, paillez avec du compost, surtout les jeunes plants les premières années. Pour les jeunes plants, les deux premières années, et dans les régions les plus froides, il peut être prudent de protéger les pieds par un paillage de bois ou de feuilles mortes avant l'hiver.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre hortensia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra mieux !) Si votre hortensia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage de l'hortensia?: si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre hortensia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra mieux !) Si votre hortensia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage de l'hortensia?: si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Planter

L'hortensia est en général une plante de terre de bruyère - il aime les sols plutôt acides ! Mais pas de panique si le vôtre ne l'est pas : on en a vu de très heureux en terre neutre, et au pire, des amendements, ou tout simplement une culture en pot vous permettront de profiter de cette plante magnifique. Plantez en avril ou au début de l'automne. L’hortensia apprécie une exposition mi-ombragée ou un soleil doux : il préférera une orientation nord-ouest. On peut le planter en groupe, en massif, en haie ou en bordure. Il se plaira aussi en pot, en terrasse ou sur un balcon. Dépotez le pied. Détachez doucement les racines les unes des autres en vous assurant qu'elles ne se croisent pas. Mettez la motte dans un seau d’eau pour ré-hydrater le plant. Faites un trou important, environ un demi-mètre de côté, puis émiettez la terre que vous avez retiré et mélangez-la à de la terre de bruyère - environ 1/3 de terre pour 2/3 de terre de bruyère. Vous pouvez aussi apporter un peu de sable et de terreau si vous en avez sous la main ! Disposez votre plante au milieu du trou en prenant soin d’étaler les racines sur le fond. Si votre sol est trop calcaire, vous pouvez mettre un feutre géotextile au fond du trou afin de créer une sorte de fosse de terre de bruyère. Comblez ensuite le trou avec la terre de bruyère, tassez légèrement le sol, et arrosez abondamment !

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre hortensia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra mieux !) Si votre hortensia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage de l'hortensia?: si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Rempoter

Vos hortensias en pot apprécieront de nouvelles chausses, tous les 3 ou 4 ans ! Pratiquez le rempotage à la sortie de l'hiver. Sortez la motte du pot en tapant sur le bord de celui-ci. Couchez la motte sur le coté, puis avec un couteau bien aiguisé, coupez le tiers inférieur de la motte?: le système racinaire de l’hortensia est assez fin et dense et il est facile d’en diminuer la taille. Enlevez ensuite une couronne sur le pourtour, afin de diminuer la motte de la moitié. Placez au fond du pot une couche de gravillons pour le drainage, et rempotez dans un mélange de terre et de terre de bruyère, avec un peu de sable. Enfin, tassez et arrosez copieusement. Quelques jours après vous pourrez pratiquer une taille d’éclaircissage légère en aérant le centre de la plante.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre hortensia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra mieux !) Si votre hortensia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage de l'hortensia?: si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre hortensia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra mieux !) Si votre hortensia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage de l'hortensia?: si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Arroser

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, la deuxième un peu moins, puis surtout pendant les grosses chaleurs, et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre hortensia planté en terre se débrouillera très bien tout seul (et l'eau de pluie est douce, ça lui conviendra mieux !) Si votre hortensia est en pot, il faudra tout de même penser à lui de temps en temps. Plutôt que d'arroser le pot pendant de longues minutes, immergez le complètement dans une bassine pendant que vous arrosez le reste de vos plantes ! Petit truc : vous pouvez prévoir des petites cuvettes au pied des arbustes, puis étaler du paillis sur 10 cm d’épaisseur. Au printemps, arrosez le matin et en été, le soir, quand le soleil est couché. Une petite difficulté pour l'arrosage de l'hortensia?: si votre eau du robinet est trop calcaire, votre plant appréciera moyennement ! Une solution simple consiste à récupérer l'eau de pluie, mais ce n'est pas à la portée de tous... Dans le doute, un apport en engrais pour plantes de bruyère de temps à autre pourra résoudre le problème.

Multiplier

Si vous n'avez jamais essayé le bouturage, et si vous ne devez le faire qu'une fois, faites-le avec l'hortensia - inratable, et rigolo à faire ! Le moment le plus propice pour réaliser le bouturage, c'est lorsque l’hortensia est en fleurs,entre août et la fin du mois de septembre. Choisissez une tige de l'année, bien robuste et n'ayant pas fleuri. Coupez à 20 cm environ de l’extrémité, gardez la partie centrale de la tige en taillant à nouveau, et l'extrémité tendre, et la partie basse, juste au-dessous d’une paire de feuilles. Retirez soigneusement la paire de feuilles du bas, en ne gardant que les deux paires de feuilles du haut. Plantez la bouture dans un mélange de terreau et de sable, ou un terreau spécial bouturage. Espacez les boutures de 5 à 10 cm. Placez-les à l’ombre et maintenez le substrat tout juste frais, sans excès. Conservez les tout l'hiver dans un endroit à l'abri du gel : vous pourrez les planter en pleine terre dès le printemps. Vous pouvez également récupérer les graines de votre hortensia, que vous sèmerez en pleine terre à partir du mois de mars. Attention, surprise ! Le semis ne reproduira pas exactement la plante dont les graines ont issues.

Surveiller

L’hortensia est super-résistant mais il peut tout de même, parfois, être sujet à maladies. Surveillez les tiges : si vous trouvez des boules blanches, il s’agit sûrement de cochenilles pulvinaires, un insecte qui pond sur l'envers des feuilles, vers le mois de mai. Une avant-saison chaude et humide lui est propice. Dès l’apparition des signes, supprimez les insectes à la main, avec un chiffon imbibé d’eau savonneuse. Vous pourrez ensuite traiter par pulvérisation d'une solution d'eau additionnée d'une cuillère à café de savon noir liquide et une cuillère à café d’alcool à 90° - pour un litre d'eau. Attention, par temps chaud et humide, un feutrage blanc au revers de feuilles peut aussi révéler une attaque d’oïdium. Une vaporisation régulière du feuillage avec un mélange d’eau et de lait écrémé permet souvent d’éradiquer ce champignon. Mélangez 10 centilitres de lait à 1 litre d’eau et pulvérisez toutes les semaines. Utilisez de préférence un lait écrémé ou demi-écrémé pour éviter les odeurs de décomposition des graisses du lait.

Entretenir

Vous voulez obtenir des fleurs bleutées, voire carrément bleues ? C'est possible, cela dépend de l'acidité de votre sol. Cette acidité est fonction de la nature de la roche-mère en dessous. Donc vos apports acidifiants ponctuels finiront toujours par être annulés par celle-ci. Si vous tenez à acidifier malgré tout votre sol, faites des apports réguliers de terre de bruyère, et arrosez votre hortensia avec une solution de sulfate de fer et d'alumine. Vous pouvez utiliser ces solutions, que vous trouverez facilement en jardinerie, pendant tout l'hiver et jusqu'en avril. Petit "truc" de jardinier avisé : si vous souhaitez utiliser une technique plus naturelle, mélangez au substrat de l'ardoise pillée, dont vous pouvez également faire un paillis avant l'hiver ! A savoir : malgré tous vos efforts, la plupart des hortensias blancs resteront désespérément blancs !

Tailler

Une taille absolument nécessaire si vous souhaitez une floraison spectaculaire ! Vous pouvez tailler dès la fin de l'hiver, idéalement entre mi-février et mi-mars. Les fleurs de l'hortensia poussent sur le bois de l’année précédente?: il est donc important de ne pas tout couper n'importe comment, sous peine de ne pas avoir de fleurs du tout ! Cherchez tout d'abord les tiges les plus anciennes, mortes ou éventuellement un peu cassantes. Observez la forme de votre hortensia : la taille doit viser à redonner une forme à la plante, mais aussi à l'aérer - à faire pénétrer la lumière vers l'intérieur. Enlevez le bois mort, et taillez sévèrement les tiges que vous avez choisi d'éliminer. Taillez ensuite les tiges défleuries que vous souhaitez garder, juste 1 centimètre au-dessus du premier bourgeon situé sous la fleur, ou éventuellement de la paire de bourgeons juste en dessous.

Fertiliser

Si votre terre est trop calcaire, votre hortensia risque de jaunir et de montrer des signes de fatigue : il faut enrichir la terre avec un apport de compost régulier, et pailler. Vous pouvez également faire de simples apports de potasse de temps à autre en épandant des cendres de bois. Autre possibilité simple et naturelle : la banane séchée ! Coupez une peau de banane en petit morceaux et enfouissez les aux pieds des plantes : elle fournira phosphore et potassium. Pour les plants en pot, pensez à faire des apports encore plus réguliers !

Fertiliser

Si votre terre est trop calcaire, votre hortensia risque de jaunir et de montrer des signes de fatigue : il faut enrichir la terre avec un apport de compost régulier, et pailler. Vous pouvez également faire de simples apports de potasse de temps à autre en épandant des cendres de bois. Autre possibilité simple et naturelle : la banane séchée ! Coupez une peau de banane en petit morceaux et enfouissez les aux pieds des plantes : elle fournira phosphore et potassium. Pour les plants en pot, pensez à faire des apports encore plus réguliers !

Tailler

Si l'hiver est humide dans votre région, éliminez les fleurs fanées dès flétrissement. Sinon, attendez la fin de l'hiver : en séchant, la fleur protégera les bourgeons situés juste en dessous.

Pailler

S'il est un paillage préféré de l'hortensia, c'est bien les écorces et les épines de pin ! Elles préserveront l'acidité dont il raffole. Un paillage minéral est possible également, si vous avez des morceaux d'ardoise, en brisant de petits morceaux que vous disposerez en couche . Sinon, paillez avec du compost, surtout les jeunes plants les premières années. Pour les jeunes plants, les deux premières années, et dans les régions les plus froides, il peut être prudent de protéger les pieds par un paillage de bois ou de feuilles mortes avant l'hiver.

Identifier

Cette description concerne l'hortensia, - Hydrangea macrophylla - qui est un arbuste caduc aux rameaux rapprochés et au feuillage dense formant une grosse boule de 1 à 2 m de haut, voire plus. Les feuilles opposées peuvent atteindre une quinzaine de centimètres de longueur, d'où le terme macrophylla, du grec makros, « grand » et phyllon, « feuille ». Elles sont simples, membraneuses, orbiculaires à elliptiques et à l'apex acuminé. Elles sont généralement dentées en scie (serretées). Les inflorescences sont des cymes de cymes corymbeuses, positionnant toutes les fleurs dans un plan ou sur un hémisphère ou même une sphère entière dans les formes cultivées. Les fleurs ont des coloris allant du rose pâle, rouge fuchsia au bleu pourpre, suivant le pH du sol et la présence d'ion d'aluminium.