Retour

Liquidambar

Le liquidambar, aussi appelé copalme d’Amérique, est un bel arbre pyramidal aux splendides couleurs d’automne, souvent utilisé en jardin. Il est très rustique et demande assez peu d’entretien.

Nom commun : Liquidambar
Nom latin : Liquidambar styraciflua
Famille : Hamamélidacées
Catégorie : Arbre

Les liquidambars sont exceptionnels en automne. Ils portent des feuilles à plusieurs lobes pointus qui évoquent des étoiles de mer. En automne elles virent au pourpre ou au rouge profond - en fonction de l'ensoleillement et de la nature du sol. Ce sont des arbres qui atteignent une vingtaine de mètres en Europe, avec un port pyramidal. Leurs fruits en forme de petites sphères épineuses peuvent aussi servir à les identifier. Qu'on se le dise tout de suite, la légende qui prétend que le liquidambar est facile de culture omet certainement une information. Car on croise régulièrement des liquidambars en difficulté dans les jardins. Pourquoi ? Car ils n'aiment pas les sécheresses estivales en sol calcaire qui les affaiblissent et permettent l'arrivée de maladies cryptogamiques. Ils supportent assez mal les situations urbaines au bout de quelques années lorsqu'ils ont colonisé toute leur fosse de plantation.

Type de plante Arbre
Végétations Vivace
Autres noms Liquidambar, Copalme d'Amérique
Hauteur à maturité 500 - 2000
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 8
Granulométrie 6
Besoins en eau 6
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Détuteurer

Après trois ans, décrochez puis retirez le tuteur en le sciant à la base ou en tirant dessus si c'est possible ;-)

Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation si vous l'avez fait assez tard. Après, vous n'aurez plus à vous en soucier, sauf en cas de grosse sécheresse le premier été.

Tailler

Le liquidambar peut se tailler enfin d'été. Ne taillez que les branches abîmées au fur et à mesure qu'elles sèchent, et celles qui se croisent ou reviennent vers l'intérieur.

Planter

Plantez votre liquidambar en sol profond acide ou neutre, drainé et frais l'été. Ils ont besoin de beaucoup de lumière. Plantez en hiver, en racine nue ou en motte. Creusez un trou assez profond, deux fois plus grand que la motte, sans mélanger les couches du sol. Si le pépiniériste ne l'a pas fait, taillez les branches de manières à garder une "flèche", c'est à dire à avoir la branche la plus haute bien verticale. Taillez le chevelu racinaire pour équilibrer le volume des racines et du feuillage. Placez un tuteur au fond du trou, sur le bord, puis placez la motte. Plantez sans enterrer le collet de l'arbre - la ligne entre tronc et racines - en remettant les couches de terre dans l'ordre. Fixez le tronc à son tuteur à l'aide d'un lien souple. Tassez la terre autour des racines avec le pied au fur et à mesure pour ne pas laisser de poche d'air, formez une cuvette pour l'arrosage et arrosez abondamment.

Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation si vous l'avez fait assez tard. Après, vous n'aurez plus à vous en soucier, sauf en cas de grosse sécheresse le premier été.