Retour

Marronnier d'Inde

Le marronnier d'Inde, contrairement à ce que son nom pourrait suggérer n'est pas de la famille du cochon d'Inde ! La différence se situe notamment dans l'absence de moustache chez cet arbre.

Nom commun : Marronnier d'Inde
Nom latin : Aesculus hippocastanum
Famille : Hippocastanacées
Catégorie : Arbre

Ce marronnier n'est pas non plus celui dont parlent souvent les journaux. Non, là on parle du marronnier des cours d'écoles, des places et des avenues. Ce grand arbre atteignant plus de 20 mètres, au port arrondi a été énormément planté dans toute la France au XXème siècle. Cela le rend particulièrement propice à la propagations des maladies, notamment la mineuse qui s'installe dans les feuilles et rend toute la plante marron dès le mois de juin. Aujourd'hui le marronnier d'Inde est déconseillé à la plantation, surtout que d'autres parasites en sont également friands. Il se plait au soleil ou à mi-ombre, en sol drainé, profond, frais et riche.

Type de plante Arbre
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 1000 - 2500
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 6
Besoins en eau 6
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation si vous l'avez fait assez tard.. Après, vous n'aurez plus à vous en soucier.

Tailler

Il peut être utile lors des premières années de forcer la formation d'un flèche sur votre marronnier, en ne gardant qu'un seul rameau terminal. Ensuite, n'y touchez plus, sauf pour enlever les branches enchevêtrées.

Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation si vous l'avez fait assez tard.. Après, vous n'aurez plus à vous en soucier.

Pailler

Pour aider votre marronnier, mieux vaut limiter la concurrence de l'herbe à leurs pieds. Nous vous conseillons donc de le pailler avec des feuilles sèches et du broyat de branches. Renouvelez une ou deux fois par an.

Planter

Plantez votre marronnier en sol profond, frais, bien drainé et plutôt riche. Plantez en hiver, que ce soit en racine nue ou en motte. Creusez un trou assez profond, deux fois plus grand que la motte, sans mélanger les couches du sol. Si le pépiniériste ne l'a pas fait, taillez les branches de manières à garder une "flèche", c'est à dire à avoir la branche la plus haute bien verticale. Taillez le chevelu racinaire pour équilibrer le volume des racines et du feuillage. Plantez sans enterrer le collet de l'arbre, en remettant les couches de terre dans l'ordre. Tassez la terre autour des racines avec le pied au fur et à mesure pour ne pas laisser de poche d'air, formez une cuvette pour l'arrosage et arrosez abondamment..

Arroser

Arrosez très régulièrement et copieusement pendant quelques semaines après la plantation si vous l'avez fait assez tard.. Après, vous n'aurez plus à vous en soucier.