Retour

Merisier

C'est le merisier, ou cerisier sauvage !

Nom commun : Merisier
Nom latin : Prunus avium
Famille : Rosacées
Catégorie : Arbre

Le merisier est un arbre commun dans les haies et les forêts françaises, et il sert généralement de porte greffe pour les variétés de cerisiers. Les merisiers sont des petits arbres qui prennent un port assez ouvert, arrondi. Ils se plaisent en sol riche, plutôt neutre ou acide, au soleil ou à mi-ombre, en sol drainé avec une pluviométrie régulière. L'écorce n'aide pas beaucoup à reconnaitre les merisiers, car elles est d'abord lisse, puis devient fissurées de stries horizontales. Les feuilles sont alternes, ovales, dentées, caduques. En avril-mai il porte des fleurs en bouquets, à 5 pétales blancs et à anthères jaunes. Ensuite se forment des merises, des fruits à drupes très appréciés par les oiseaux, beaucoup moins part les humains.

Type de plante Arbre
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 600 - 1200
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 8
Granulométrie 8
Besoins en eau 5
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 10a
Arroser

Arrosez souvent les premières semaines, en grande quantité. En pot, arrosez au moins une fois par semaine, dès que la terre de surface sèche. S'il ne pleut pas pendant un mois, pensez à aller arroser.

Arroser

Arrosez souvent les premières semaines, en grande quantité. En pot, arrosez au moins une fois par semaine, dès que la terre de surface sèche. S'il ne pleut pas pendant un mois, pensez à aller arroser.

Arroser

Arrosez souvent les premières semaines, en grande quantité. En pot, arrosez au moins une fois par semaine, dès que la terre de surface sèche. S'il ne pleut pas pendant un mois, pensez à aller arroser.

Détuteurer

Votre arbre doit être enraciné au bout de deux ans, donc retirez le tuteur avant que des maladies ne se développent au niveau de l'attache.

Planter

Plantez entre octobre et fin mars, hors période de gel. Vérifiez que vous disposez d'un emplacement correspondant aux exigences décrites dans la description. Creusez un trou trois fois grand comme la motte en séparant les couches du sol, puis émiettez la terre sur les bords. Évitez de travailler dans un sol détrempé. Replacez une partie de la terre du fond pour pouvoir disposer votre arbre à la bonne hauteur. Plantez un tuteur face au dominant au fond, sur le côté du trou. Placez votre arbre bien droit. Replacez la terre de manière à ne pas mélanger terre de fond et terre de surface, et tassez régulièrement. Attachez le tuteur au tronc avec un lien souple. Versez deux arrosoirs au pied, puis paillez.