Retour

Muflier

Le muflier ou gueule de Loup, plante de culture facile qui trouve sa place au jardin comme au balcon, est une vivace le plus souvent cultivée comme une annuelle. Ses multiples cultivars offrent un large choix de couleurs et de hauteurs.

Nom commun : Muflier
Nom latin : Antirrhinum majus
Famille : Scrophulariacées
Catégorie : Annuelle

Le genre Anthirrhinum comprend une quarantaine d’espèces, mais l’espèce majus, dont on parle ici, est celle qui est cultivée communément dans nos jardins. Le muflier à grandes fleurs se décline en de nombreuses variétés fonction de leur hauteur : naines inférieures à 30 cm, moyennes de 30 à 70 cm et hautes de 70 à 120 cm, avec des palettes de coloris très larges. Il s’agit d’une plante vivace sous climat méditerranéen résistant à des températures de -5 °C au plus bas. Elle est ainsi plus souvent cultivée comme une annuelle, mais il n’est pas rare de voir des mufliers persister pendant certains hivers doux. Son emploi au jardin peut prendre différentes formes car cette plante n’est pas exigeante, elle rentre dans les mélanges de semences des prairies fleuries, elle agrémente les massifs de fleurs et peut même trouver sa place dans des compositions en pot, sur terrasse ou balcon.

Type de plante Annuelle
Végétations Annuelle
Autres noms Gueule de loup
Hauteur à maturité 30 - 120
pH 7 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 3
Besoins en eau 6
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Arracher

Si votre muflier est planté en terre, sachez qu'il supporte difficilement des températures négatives - il vous faudra alors vous résoudre à l'arracher, pour replanter l'année suivante. Compostez les restes, et profitez-en donc pour nettoyer vos parterres !

Arroser

L’arrosage est bienvenu pour soutenir la floraison estivale, et doit être surveillé pour les mufliers en pot. Arrosez les semis et les jeunes plants en pluie fine pour ne pas les déraciner, en prenant garde de ne pas les noyer (attention aux pots non percés au fond). Une fois en pleine terre ou en pot, et bien développés, les plants s’accommoderont d'un arrosage au jet ou à l'arrosoir, le matin ou le soir. A l'intérieur, prenez toujours garde de ne trop mouiller le feuillage, cela favoriserait les maladies.

Semer

Le muflier est une plante cultivée en annuelle dans la plupart des régions où il gèle en dessous de -5 °C en hiver. Il peut aussi se ressemer spontanément dans le jardin, mais avec les variétés hybrides, on ne retrouve pas toujours les mêmes coloris. En janvier-février, semez sous abri en caissette - vous repiquerez 2 à 4 semaines plus tard les plants, pour les placer en terre en mai. On peut aussi semer le muflier directement en pleine terre dans les climats doux, seul ou en mélange avec d’autres, annuelles, la floraison pourra alors être alors plus tardive, voire échelonnée !

Pailler

Pailler entre les plants, une à deux semaines après le repiquage, à l'aide de feuilles séchées ou de bois broyé (ou tout autre paillage conservant bien l'humidité). Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Arroser

L’arrosage est bienvenu pour soutenir la floraison estivale, et doit être surveillé pour les mufliers en pot. Arrosez les semis et les jeunes plants en pluie fine pour ne pas les déraciner, en prenant garde de ne pas les noyer (attention aux pots non percés au fond). Une fois en pleine terre ou en pot, et bien développés, les plants s’accommoderont d'un arrosage au jet ou à l'arrosoir, le matin ou le soir. A l'intérieur, prenez toujours garde de ne trop mouiller le feuillage, cela favoriserait les maladies.

Rentrer

Abritez vos potées l’hiver, cela vous permettra de conserver des plants vivaces qui redémarreront au printemps : sortez les après les derniers gels, bien rabattus, prêts pour la saison !

Arroser

L’arrosage est bienvenu pour soutenir la floraison estivale, et doit être surveillé pour les mufliers en pot. Arrosez les semis et les jeunes plants en pluie fine pour ne pas les déraciner, en prenant garde de ne pas les noyer (attention aux pots non percés au fond). Une fois en pleine terre ou en pot, et bien développés, les plants s’accommoderont d'un arrosage au jet ou à l'arrosoir, le matin ou le soir. A l'intérieur, prenez toujours garde de ne trop mouiller le feuillage, cela favoriserait les maladies.

Planter

Environ deux mois après le semis, et 6 semaines après le repiquage, les plants ont pris suffisamment de force pour être mis en pleine terre. Plantez les dans des planches de culture travaillées finement (bêchées, griffées puis ratissées), en vérifiant que les dernières gelées printanières sont passées. Une fois la planche correctement préparée, il suffit de faire un petit trou au plantoir, de sortir le plant de son godet, de le déposer dans le trou, et de bien tasser la terre pour la mettre au contact des racines. Respectez un espacement entre les plants correspondant à un tiers de sa largeur prévue. Arrosez copieusement pour faciliter l'enracinement.

Identifier

Le muflier à grandes fleurs se décline en de nombreuses variétés fonction de leur hauteur : naines inférieures à 30 cm, moyennes de 30 à 70 cm et hautes de 70 à 120 cm, avec des palettes de coloris très larges. Il est plus souvent cultivé comme en annuelle, mais il n’est pas rare de voir des mufliers persister pendant certains hivers doux. Son emploi au jardin peut prendre différentes formes car cette plante n’est pas exigeante, elle rentre dans les mélanges de semences des prairies fleuries, elle agrémente les massifs de fleurs et peut même trouver sa place dans des compositions en pot, sur terrasse ou balcon !

Repiquer

Repiquer la plantule entre deux et quatre semaines après la plantation (dès que le plant est suffisamment développé pour être manipulable). Séparez délicatement les plants et replantez les individuellement dans un godet empli de terreau de repiquage, ou d'un mélange de terre et de compost bien décomposé. Arrosez copieusement à la plantation, puis chaque jour pendant les premières semaines.

Semer sous abri

Le muflier est une plante cultivée en annuelle dans la plupart des régions où il gèle en dessous de -5 °C en hiver. Il peut aussi se ressemer spontanément dans le jardin, mais avec les variétés hybrides, on ne retrouve pas toujours les mêmes coloris. En janvier-février, semez sous abri en caissette - vous repiquerez 2 à 4 semaines plus tard les plants, pour les placer en terre en mai. On peut aussi semer le muflier directement en pleine terre dans les climats doux, seul ou en mélange avec d’autres, annuelles, la floraison pourra alors être alors plus tardive, voire échelonnée !

Sortir

Abritez vos potées l’hiver, cela vous permettra de conserver des plants vivaces qui redémarreront au printemps : sortez les après les derniers gels, bien rabattus, prêts pour la saison !