Retour

Persil

Oubliez le persil en botte qui flétrit avant qu'on l'utilise et cultivez vous même le persil, même en pot !

Nom commun : Persil
Nom latin : Petroselinum crispum
Famille : Apiacées
Catégorie : Potager

La culture du persil est relativement aisée : suivez les conseils de Groww - et les rappels d'arrosage, cause n° 1 de la mortalité du persil ! Choisissez un emplacement un peu à l'ombre - le soleil ferait jaunir les feuilles. Le persil est une plante annuelle ou bisannuelle, donc s'il finit par mourir, ne vous sentez pas responsable, c'était son destin. Il est originaire des régions méditerranéennes, et préfère les sols calcaire et humifères bien drainés.

Type de plante Potager
Végétations Bisanuelle
Autres noms
Hauteur à maturité 20 - 40
pH 7 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 4
Granulométrie 5
Besoins en eau 6
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Arroser

Le persil apprécie un arrosage régulier : en cas de sécheresse, il commencerait à faire.. des graines ! (Et oui, sécheresse signifie pour lui fin d'été, c'est à dire le moment de penser à la reproduction !) Ne l'oubliez donc pas.

Arracher

Le persil est une bisannuelle : en principe il donnera une belle récolte de feuilles la première saison, puis surtout des graines ! D'où l'importance d'étaler les semis, pour une récolte régulière. Il est possible de récupérer les graines la deuxième année, mais veillez en ce cas à ne pas mélanger les variétés, au risque de croiser de génération en génération !

Planter

Préférez une situation abritée du plein soleil et du vent. Le sol doit être bien drainé pour éviter l’eau stagnante : l'idéal est un substrat fait de terreau, avec un ajout de 10 % de sable. Le persil est aussi parfaitement adapté pour une culture en intérieur, derrière une fenêtre, ou sur un balcon, en pot ou dans une jardinière : si vous souhaitez le garder en pot, replantez le immédiatement après l’achat dans un pot plus grand - un simple pot en terre cuite fera l'affaire. Gardez le à l'ombre - le soleil assécherait la terre trop vite !

Arroser

Les radis ont besoin d'un arrosage léger mais fréquent. - c'est la garantie d'un goût doux ! Veillez à maintenir le sol frais du semis à la récolte, surtout en été. Pour une fois, vous pouvez y aller franco : mouillez les feuilles, cela chassera les altises - appelées aussi puces de jardin - à peu près le seul nuisible qui a le temps de s'attaquer au radis !

Arroser

Le persil apprécie un arrosage régulier : en cas de sécheresse, il commencerait à faire.. des graines ! (Et oui, sécheresse signifie pour lui fin d'été, c'est à dire le moment de penser à la reproduction !) Ne l'oubliez donc pas.

Récolter

Vous pouvez cueillir les feuilles de persil toute l'année ! Choisissez de préférence les feuilles les plus importantes en coupant une tige complète pour favoriser la naissance de nouvelles pousses. Profitez en également pour supprimer les tiges flétries, et bien sûr celles qui seraient montées en graines !

Protéger

Durant l’hiver, couvrez le persil à l’aide d’une cloche transparente afin de continuer la récolte jusqu’au printemps suivant.

Repiquer

Repiquez au potager les plantules semées sous abri à la fin des gelées : creusez un petit trou et tapissez le fond de cailloux pour éviter de noyer les racines. Déposez très délicatement le plant : les racines sont encore très fragiles !

Identifier

Le persil est une plante bisannuelle de 25 à 80 cm, très aromatique au froissement et à l'odeur caractéristique. Les tiges sont striées et les feuilles sont glabres, vert luisant et doublement divisées, surtout celles de la base, les feuilles supérieures ayant souvent seulement trois lobes étroits et allongés. Les fleurs, d'une couleur jaune verdâtre tirant sur le blanc en pleine floraison, sont groupées en ombelles composées comprenant huit à vingt rayons. Le persil à feuille plate peut être confondu avec la petite ciguë (Aethusa cynapium), plante toxique de la même famille. La petite ciguë ressemble beaucoup au persil par ses feuilles, mais s'en distingue par des traces rougeâtres à la base des tiges et par son odeur peu agréable.

Pailler

Vous pouvez pailler entre les plants, une à deux semaines après la plantation définitive, à l'aide d'un paillage conservant bien l'humidité. Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Semer

Le semis de persil, réputé difficile, est en fait un bon moyen d’obtenir un joli plant de qualité. Vous pourrez semer directement en place, dès la fin de l'hiver, et jusqu'à la fin de l'été pour étaler les récoltes. Choisissez un emplacement un peu à l'ombre - le soleil ferait jaunir les feuilles ! En fait, ce qui est un peu compliqué, c'est que la levée est plutôt longue - parfois un bon mois ! Accélérez la en laissant tremper les graines 48 heures dans un verre d'eau avant semis - et veillez à ce que le sol reste humide durant les premières semaines après le semis, jusqu'à la levée ! Semez dans une terre légère et bien drainée, en formant des sillons tous les 10-15 cm environ et en enfouissant les graines dans 1 à 2 cm de terreau frais.

Eclaircir

Lorsque vos plants de persil comptent 2 à 3 feuilles, éclaircissez de manière à ne garder qu'un plant tous les 20 centimètres, en ne gardant que les plants les plus vigoureux.

Semer sous abri

Semez à l'intérieur dans une pièce claire dont la température avoisine 18 °C. Vous maintiendrez la terre humide pendant les premières semaines, mais jamais détrempée - et repiquerez ces plants au potager dès qu'ils auront 4 feuilles.