Retour

Rudbeckias vivaces

Plante facile et résistante, elle ensoleillera les jardins de l’été à l’automne des ses fleurs jaunes au coeur noir.

Nom commun : Rudbeckias vivaces
Nom latin : Rudbeckia spp.
Famille : Asteracées
Catégorie : Vivace

Nous parlerons ici uniquement des Rudbeckias vivaces (R.fulgida, R.laciniata), qui proposent leurs fleurs jaunes en "capitules" sur des hampes florales érigées, en été et en automne. Les rudbeckias sont rustiques: ils se plaisent sous tous les climats, dans un sol quelconque, même sec, avec un arrosage faible. Bien positionnés au soleil, au milieu d’un massif, ils peuvent atteindre 60 à 80 cm de haut pour environ 40 cm de diamètre.

Type de plante Vivace
Végétations Vivace
Autres noms Rudbeckie
Hauteur à maturité 100 - 300
pH 7 - 8
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 3
Besoins en eau 5
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 5a
Surveiller

Les limaces et les escargots sont friands des jeunes pousses de rudbeckias. Ils perçent et découpent le feuillage, consomment les graines germées, les plantules, les feuillages et les déchets verts. Si vous en voyez, vous pouvez installer des pièges à bière ou encore des barrières de cendres.

Fertiliser

Les rudbeckias sont faciles - néanmoins on peut leur donner un coup de pouce de manière simple : mieux vaut toujours fertiliser un peu en avance avec une matière organique qui va se décomposer tranquillement ; épandre un compost pas entièrement décomposé, de l'or brun ou un fumier bien décomposé au pied des plantes, et les incorporer sur 10 cm avec un griffe. Cette opération se fait généralement en hiver pour que les vers de terre et les bactéries du sol aient le temps de faire leur travail.

Arroser

On arrose toujours à satiété les plants adultes, quitte à le faire moins souvent ; la plante développera un meilleur système racinaire si elle doit aller chercher son eau en profondeur. "A satiété" signifie que l'eau que vous versez ne s'engouffre plus dans le sol, et forme une petite flaque. Sauf exception spécifiée, ne mouillez pas le feuillage : les plantes "boivent" par leurs racines. Les semis doivent être arrosés en pluie fine, pour ne pas tout retourner. Gardez-les en permanence humides pour obtenir la germination.

Désherber

Dans le cas des vivaces, désherber veut aussi dire arbitrer dans votre massif ; ne pas laisser trop se développer les plus vigoureuses, au détriment des plus lentes. Psst : les rudbeckias peuvent se révéler envahissant ! Surveillez.

Arroser

On arrose toujours à satiété les plants adultes, quitte à le faire moins souvent ; la plante développera un meilleur système racinaire si elle doit aller chercher son eau en profondeur. "A satiété" signifie que l'eau que vous versez ne s'engouffre plus dans le sol, et forme une petite flaque. Sauf exception spécifiée, ne mouillez pas le feuillage : les plantes "boivent" par leurs racines. Les semis doivent être arrosés en pluie fine, pour ne pas tout retourner. Gardez-les en permanence humides pour obtenir la germination.

Pailler

Paillez les pieds des vivaces, cela vous évitera de l'arrosage, du désherbage, et fournira même une légère fertilisation au sol en se décomposant. Pour choisir, sachez que le bois broyé sec est le plus inerte, mais qu'il tiendra plus longtemps. Le broyat frais et les feuilles enrichissent davantage le sol, mais doivent être renouvelés plus souvent. Les tontes de pelouse sont à employer en couche de 1 cm maximum mélangés avec autre chose. Paillez sur au moins 5 cm d'épaisseur pour avoir une bonne efficacité, et pas seulement un effet cosmétique.

Rabattre

Les vivaces caduques ne conservent par leurs parties aériennes durant l'hiver ; elles survivront par leur système souterrain. En fin de saison, le feuillage et les hampes florales desséchés peuvent être coupés sans arrière pensées. Ne touchez ni la racine ni les futurs bourgeons qui pointent du sol.

Multiplier

Les rudbeckias poussent rapidement, en 2 ans la plante obtenue est volumineuse. La division est intéressante pour renouveler le pied, partager avec d'autres jardiniers ou replanter à moindre coût dans un autre endroit du jardin ! Divisez la touffe à l'automne ou au printemps, à l'aide d'une bêche, en fonction de son développement, de son encombrement, et de vos envies. Cela permettra, en plus de la multiplier, de l'éclaircir. Soulevez la motte à l’aide d’une fourche bêche. Plantez la fourche à une vingtaine de centimètres de la touffe, enfoncez puis relevez. Si le sol est lourd, procédez en plusieurs étapes en faisant le tour de la motte. Retirez les fleurs fanées ainsi que les tiges sèches ou abîmées. Scindez en deux parties la touffe à l’aide d’une bêche droite. Préparez un trou de terre ameublie pour accueillir le ‘nouveau sujet’. L’apport d’engrais n’est pas indispensable même si un peu d’or brun ne peut pas faire de mal. Tassez la terre autour du pied. Arrosez abondamment la plantation et veillez à l’arrosage dans les premiers temps s’il ne pleut pas en quantité. La reprise est généralement facile.

Planter

Préparez le sol par un bêchage (pour décompacter sans forcément le retourner, avec un bêche à dent ou une grelinette), un griffage et un ratissage. Ajoutez un amendement, type or brun, si le sol n'est pas très riche. Plantez les vivaces en respectant un espacement d'un 1/3 de la hauteur adulte entre les plants. Bien tasser le sol pour ne pas laisser d'air au contact des racines, puis arroser abondamment.