Retour

Verveine citronnelle

La verveine citronnelle - au doux parfum de citron!

Nom commun : Verveine citronnelle
Nom latin : Aloysia citrodora
Famille : Verbénacées
Catégorie : Potager

Aloysia citrodora, la verveine citronnelle, est une plante à feuillage caduc, atteignant environ 1 m de hauteur sous nos climats. C'est une plante peu rustique mais sa culture en pot, à protéger en hiver, est assez facile : elle s'y développe vite, atteignant presque 1 m de hauteur dans l’année.

Type de plante Potager
Végétations Vivace
Autres noms
Hauteur à maturité 30 - 100
pH 6 - 7
Emplacement / Exposition
Exposition 7
Granulométrie 6
Besoins en eau 4
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Tailler

Taillez en tout début de printemps les branches mortes ainsi que la tige principale à une trentaine de centimètres du sol. Tout au long de la végétation, supprimez les extrémités des tiges pour que la plante se ramifie au maximum. Vous pouvez aussi prélever régulièrement des pousses, afin de les consommer !

Arroser

Arrosez régulièrement pendant le mois qui suit la plantation, puis seulement en période de sécheresse. En pot, arrosez en cas de manque de pluie prolongé, et l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. Attention : veillez à ce qu’il n’y ait jamais d’eau stagnante dans la soucoupe, votre verveine déteste ça !

Arroser

Arrosez régulièrement pendant le mois qui suit la plantation, puis seulement en période de sécheresse. En pot, arrosez en cas de manque de pluie prolongé, et l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. Attention : veillez à ce qu’il n’y ait jamais d’eau stagnante dans la soucoupe, votre verveine déteste ça !

Protéger

En octobre, protégez la souche de votre verveine en pleine terre avec une bonne couche de feuilles mortes ou de paille. Abritez celle en pot dans une pièce très claire et fraîche, l’orangerie étant l’idéal, car la température doit osciller entre 3 et 10 °C. Surtout ne la gardez pas dans nos intérieurs, bien trop chauds ! Si les hivers ne sont pas trop froids dans votre région, vous pouvez laisser le pot en extérieur, en prenant des précautions : début novembre, placez la plante dans un angle bien abrité et couvrez-la avec du plastique bulle pour entourer la plante ainsi qu'une couverture pour protéger le pot.

Planter

Plantez la verveine citronnelle en mai, après les dernières gelées. La verveine citronnelle a besoin d’un sol léger, frais, riche en humus et d’une exposition ensoleillée. Elle supporte les gelées jusqu’à -7 °C, à condition que le sol soit bien drainé. Pour la culture en pot, prévoyez un grand pot, de 30 ou 35 cm de diamètre, avec un drainage correct. Installez la verveine citronnelle dans un substrat composé de 3/4 de terreau et de 1/4 sable, enrichi d'un peu de compost. Placez la plante au soleil. En pleine terre, faites un trou de 2 fois le volume de la motte en tout sens. Trempez le contenant - "bassinez"! - dans une cuvette d’eau pendant 5 min. Si votre terre n’est pas bien drainée, ajoutez une couche de sable ou de gravier au fond du trou. Dépotez puis positionnez la plante, rebouchez, tassez fortement, arrosez. Installez à ses pieds des annuelles parfumées, bien touffues, afin de couvrir la base souvent dégarnie !

Fertiliser

Surfacez, en avril, avec du compost que vous incorporerez doucement en griffant le sol !

Identifier

Aloysia citrodora, appelée verveine odorante, verveine citronnelle ou verveine du Pérou est une plante ligneuse de la famille des Verbenacées, cultivée pour ses feuilles très parfumées au goût de citron pour aromatiser certaines préparations culinaires et pour préparer des infusions et des liqueurs. C'est une plante originaire des Andes d'Amérique du Sud, elle n'est pas rustique sous les climats tempérés. Ses feuilles lancéolées, terminées en pointe, presque sessiles à pétiole très court, sont vert pâle et disposées par 3. Elles exhalent une forte odeur de citron quand on les froisse.Ses fleurs petites, de couleur blanche ou mauve pâle, sont groupées en épis lâches de 10 cm de long environ. Elles ne fructifient pas en Europe. On la confond souvent avec la mélisse - Melissa officinalis - et la verveine officinale - Verbena officinalis. Cette dernière n’est pas aromatique : c’est une plante sauvage de nos régions, la fameuse verveine à tisane qui possède de nombreuses vertus curatives. On la confond également avec la citronnelle - Cymbopogon citratus - aussi appelée verveine des Indes ou lemongrass, graminée originaire d’Asie tropicale, très utilisée dans la cuisine asiatique.

Arroser

Arrosez régulièrement pendant le mois qui suit la plantation, puis seulement en période de sécheresse. En pot, arrosez en cas de manque de pluie prolongé, et l'hiver, à l'intérieur, une fois par mois devrait suffire. Attention : veillez à ce qu’il n’y ait jamais d’eau stagnante dans la soucoupe, votre verveine déteste ça !

Sortir

Si votre verveine est en pot et que vous l'avez rentrée pour l'hiver, sortez-la dès les dernières gelées passées ! Trouvez-lui un emplacement au soleil, mais à l'abri des vents. Souvenez vous que la verveine citronnelle repousse les moustiques, grâce à son parfum citronné! Placez-la dans un endroit stratégique, près de l’endroit où vous dînez les beaux soirs d’été...

Multiplier

La verveine citronnelle ne donne pas de graines sous nos climats ! mais ça tombe bien : la multiplication par bouturage, de mai à septembre, est facile à réaliser. Prélevez des tiges de 8 à 10 cm., soit sur les nouvelles pousses du printemps ou sur des tiges lignifiées à la fin de l’été. Supprimez les feuilles sur toute la moitié inférieure, ainsi que les fleurs si elles sont déjà formées. Dans une terrine, drainée avec une fine couche de gravier et emplie d’un mélange moitié terreau et moitié sable, faites des trous tous les 3 cm et installez les boutures en les enfonçant à peu près de moitié. Tassez bien la terre, arrosez, et mettez cette terrine à mi-ombre, à l’abri. N’oubliez pas de surveiller tous les jours, et humidifiez dès que la terre sèche, jamais avant. Début novembre, abritez la terrine, sous châssis, en serre froide, ou sous une bonne couche de fougères sèches, ou encore en mini-serre en plastique. Placez-la à l'extérieur mais dans un coin bien abrité, et s’il fait froid, couvrez-la avec du plastique bulle ou une couverture. Sous châssis, ou en serre, il vous faudra aérer dès qu’il fait assez doux. En mars, rempotez les boutures en godets individuels, dans le substrat qui a servi aux boutures. Attendez le mois de juin pour les mettre en place définitive, au soleil, et en sol bien drainé. Vous pouvez conserver ces boutures en godet pendant deux ans, à condition de surveiller l’arrosage très régulièrement pendant l'été.